Titre

Cathedral

alias Cathedral World
Auteur Robert Peter Moore  
Éditeurs Family Games Inc.  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Holzinsel  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Mattel  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1978
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques jeu de pions, pentominos et polyformes, pièce de musée, tablier carré et pions, tablier 10 x 10 cases et pions, vidéo en ligne
Mécanismes combinatoire, gain par score, maîtrise, partage territorial
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu chez Ludo le gars


Cathedral version magnétique sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Cathedral est un jeu simple, sans aucune part de hasard. Cathedral est un jeu de connexion et d'occupation spatiale. Les parties de Cathedral durent cinq à dix minutes. Cathedral est beau. Cathedral donne tout de suite envie de jouer, Cathedral s'apprend en une minute. On ne se lasse pas de Cathedral

Bref, vous l'avez compris, j'aime bien Cathedral !


  

Le jeu a connu de multiples versions, mais j'ai craqué pour la version en plastique coloré de Mattel. J'ai ainsi l'impression de jouer à la fois au Go et au Lego !

 La publicité de l’époque sur Youtube

Certains préféreront les versions en bois. Question de goût…

La version « World », en pierre reconstituée, est certainement parmi ce qui se fait de plus beau dans le genre.

La règle simple de Cathedral fait toute sa richesse. Chacun dispose d'une collection de pièces identique à celle de son adversaire. Le premier joueur place la cathédrale où il le souhaite puis, chacun son tour, en commençant par son adversaire, place une de ses pièces sur le jeu.

Lorsque vous parvenez à fermer entièrement une surface avec des pièces de votre couleur ou les bords du jeu, l'intérieur vous appartient, à condition qu'il soit vide ou ne contienne qu'une seule pièce étrangère, adverse ou la cathédrale.

Vous pouvez alors retirer cette pièce et la rendre à l'adversaire s'il ne s'agit pas de la cathédrale.

Le but est de conquérir les plus grands territoires possibles pour y placer vos pièces. Mais la grandeur est également synonyme de fragilité, et il est souvent difficile de faire de vraiment grands territoires. À la fin de la partie, chacun compte les points des pièces qu'il n'a pu placer.

À acheter d'urgence : Cathedral s'avère un puissant outil de contagion à destination des fameux « non-joueurs ». Et encore plus avec la version « Cathedral World » !

1999 : Cathedral World

Cathedral World est la plus belle version actuellement disponible du fameux Cathedral, un jeu incontournable dans toute ludothèque digne de ce nom.

Les principales différences entre Cathedral et Cathedral World sont :

  • plein de temples, de basiliques, de mosquées, de cathédrales,
  • la cathédrale n'est pas une cathédrale !

Le tablier de jeu comme les pièces sont en « Polystone », c'est-à-dire en résine (et non en polystyrène, comme indiqué par erreur sur la boîte).

Le tour du tablier est constitué de quatre murs célèbres : le mur des lamentations, les murailles de Marrakech, la grande muraille de Chine et l'enceinte du Grand Zimbabwe.

Les joueurs se partagent les pièces blanches et brunes représentant les monuments célèbres du monde entier :

Le citoyen universel
 
Mexique : Temple des Inscriptions
Iran : Mosquée d'Agha
USA : Statue de la Liberté
Canada : Tour CN
Grèce : Parthénon
 
Hongrie : Parlement
 
Australie : Opéra de Sydney
 
Inde : Taj Mahal
 
Jordanie : Monastère d'Al Deir
 
Italie : Tour penchée de Pise
Japon : Château d'Odawara
Argentine : Couvent San Bernardo
 
Pérou : Machu Pichu
 
Allemagne : Château Neuschwanstein
 
Chili : Statues Moai
Norvège : Église Stave
Brésil : Statue du Christ Rédempteur
Nouvelle Zélande : Tour Sky
Angleterre : Tour de l'Horloge (Big Ben)
 
Birmanie/Myanmar : Pagode Shwezigon
 
Russie : Basilique Basile le Bienheureux
 
Égypte : Pyramide de Guizeh
 
Mali : Mosquée de terre
 
France : Tour Eiffel
Malaisie : Tours Petronas (tours jumelles)
Cambodge : Angkor Wat
 
Espagne : La Sagrada Familia
 
Éthiopie : Lalibela
 

Bibliographie

  • El Mòn en jocs Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « El Mòn en jocs »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009