Titre

La Cible

Auteur Eric Bouret  
Éditeur Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2004
Joueurs 3 à 6
Public ados, adultes
Durée 1 h
Mécanisme quiz
Emplacements jeu commençant par C, réserve C
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Je ne connais pas l'émission télévisée dont a été tiré le jeu La Cible. Mais il ne me semble pas bien difficile d'imaginer qu'il s'agit d'un jeu de connaissances. Et ça, les questions de connaissances, ce n'est pas ce qui manque dans le jeu. En revanche, ce qui manque, ce sont les réponses !

De tous les jeux sortis à l'occasion des fêtes de fin d'année 2004, La Cible est celui qui a incontestablement battu tous les records de courriels de protestation ou d'avertissement auprès de l'Escale à jeux (qui n'y peut pas grand-chose, malheureusement), et certainement auprès de Ravensburger.

Le jeu est composé de séries de questions de difficulté croissante : « le premier tour », « les définitions », « la suite », « les enchères » et « la finale ». Pour les questions de définition, il s'agit de trouver un mot à partir de sa première lettre et de sa définition, par exemple : « Commençant par un M, un président de la république ayant effectué deux mandats entre Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac ». Si vous ne trouvez pas, la réponse est donnée (exemple fictif).

Mais dans toutes les autres catégories de questions, aucune réponse n'est fournie avec le jeu !

Cela provoque évidemment discussions, contestations impossibles à arbitrer, etc. De nombreuses familles ont été déçues par l'impossibilité de fait de jouer normalement, tant le résultat final, invérifiable, est sujet à caution.

Certaines questions peuvent trouver réponse en consultant une encyclopédie ou en faisant des recherches sur Internet (non fournis dans la boîte). Il reste cependant plusieurs questions aux réponses trop vastes, souvent floues et très longues à vérifier.
Dans la catégorie « Combien pouvez-vous citer de… », on trouve ainsi « fruits dont la peau ou la chair est jaune », « types de nuages », « films sortis en France avec Jeremy Irons » etc.

Les sommets sont atteints avec la catégorie de « la finale » où il faut citer un certain nombres de réponses. Citons quelques exemples :

  • 2 acteurs ayant joué Jules César au cinéma
  • 6 personnages des femmes savantes de Molière
  • 2 castes chez les termites
  • 6 longs métrages avec Lino Ventura
  • 2 espèces de mésanges d'Europe
  • 5 villes de Belgique de plus de 100 000 habitants
  • 3 ingrédients du cheesecake

Toutes ces questions sont passionnantes, vous en conviendrez. Mais les réponses en sont invérifiables par le commun des mortels et même par de nombreux académiciens. La frustration qui en découle « nuit gravement à votre entourage » !

En attendant une nouvelle édition dotée d'un livret de réponses, il est plus que prudent d'orienter vos achats vers un autre jeu…

3 juillet 2005

L'auteur de la règle du jeu m'a écrit. Avec son accord, je publie volontiers son courrier, qui fournit des explications intéressantes sur l'aventure du jeu.

Ô teur ! Ô désespoir !

« J'ai découvert, il y a un petit moment, que mon nom était cité comme « auteur » de « La Cible », le « quiz injouable » du dernier Noël. Pas très agréable de voir son nom associé à une critique sans appel, même si je n'ai pas grand-chose à y redire. Je préfère le voir dans feu « Behind », et autres traductions de jeux allemands. En fait, on m'a juste demandé de trouver un mécanisme qui marchait (j'ai fait ce que j'ai pu, et j'espère qu'il marche) pour adapter un jeu télé avec douze candidats, éliminés les uns après les autres plus une voix off, en un jeu de société (où j'ai essayé d'éviter les éliminations trop rapides), d'écrire la règle plus les textes de la boîte, de répartir les questions sur les cartes, puis de relire le tout. Les quelques 4500 questions proviennent de la base de données de l'émission. Bien sûr, ce que les gens ne voient pas, c'est qu'il y a toute une équipe de rédaction derrière l'émission télé. L'enregistrement s'interrompt, ils vérifient les réponses, etc., bref la routine. Bien sûr, ce qui marche à la télé est un autre problème dans une boîte : l'animateur ne rentre pas dedans, l'utilisation d'un CD ou d'un DVD ajoute des contraintes et des coûts supplémentaires (tu connais, toi qui es un vrai auteur).

Finalement, il a été décidé de ne pas mettre de livret avec les réponses (ça, tout le monde s'en est aperçu, mais ça a été un long débat dans lequel je n'ai qu'un avis consultatif en tant que rédacteur-traducteur externe). À leur décharge, 4500 questions, dont certaines avec plus de 700 réponses, disons 100 en moyenne pour simplifier, ça fait 450 000 réponses !

Je te laisse imaginer le coût (encore une question de sous) et la taille de l'annuaire à mettre dans la boîte !

Voilà. Égoïstement, j'espère que la règle était compréhensible et le mécanisme OK, même si non révolutionnaire, mais les critiques ne le disent pas. Du coup, on a l'impression que c'est moi qui ai pondu un jeu injouable, et c'est ça qui m'embête un peu… beaucoup… ».

Éric Bouret

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009