Titre

Kodiak

Auteur Didier Jacobée  
Éditeurs Ludistri  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Multivers  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Sweet Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2021
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristique cartes
Mécanisme choix simultané
Thèmes animaux, animaux sauvages, écologie, ours, poissons, animaux marins
Emplacements étagères du rayon K, jeu commençant par K, rayon K
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Gus and Co


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le titre du jeu Kodiak fait référence à l' Ours kodiak

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
et à son habitat, l' Archipel Kodiak

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
situé au sud de l'Alaska.

Kodiak est le successeur du jeu Des ours et des saumons, avec plusieurs améliorations notables. Le matériel de jeu est nettement plus attractif, et quelques éléments nouveaux permettent de renouveler agréablement les parties. L'ordre de priorité des ours dans la cascade permet de départager les ex æquo : plus on se situe en aval de la rivière, plus on peut attraper facilement un saumon qui la remonte. Les visiteurs (une carte par joueur pour toute la partie, qu'il faudra donc jouer judicieusement) perturbent la pêche et peuvent faire perdre un joli saumon convoité.

Bien que le jeu reste basé sur l'incertitude (quelles cartes les autres joueurs vont-ils jouer ?) les nouveaux éléments sont des pistes de réflexion pour choisir une carte plutôt qu'une autre. Selon son placement dans la cascade, on aura plutôt tendance à jouer un méchant prédateur ou un met frétillant. Mais les adversaires vont-ils jouer selon ma logique ?

Prédécesseur, inspiration

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
2 janvier 2022