Titre

La Guerre des moutons

Auteur Philippe des Pallières  
Éditeur Asmodee  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2002
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques dominos, dominos carrés, pièces réversibles
Mécanismes gain par score, objectif secret
Thèmes animaux, animaux de la ferme, animaux sauvages, loups, moutons
Emplacements étagères du rayon G, jeu commençant par G, rayon G
Jeu de l’Année Jeu de l’année 2003
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumés
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Je vais vous livrer un scoop : il a existé des jeux avant l'an 2000 !

Lorsque La Guerre des moutons est parue, de nombreuses personnes ont cru voir une ressemblance avec un certain jeu qui tire son titre d'une cité médiévale française. Cette vision est très limitative. Seul le principe de pose de quatrominos (qui sont aux dominos ce que les quadrupèdes sont aux bipèdes) est identique : il faut en effet respecter tous les côtés lors de la pose d'une tuile.

 
  Cliquez pour agrandir

Mais dans ce cas, Philippe a copié les dominos : prévenez les ayant-droits, et profitez-en pour leur glisser à l'oreille qu'il paraîtrait que les cartes sont également dérivées des dominos… La querelle est d'autant plus vaine que le titre a été créé en 1999, même s'il n'est sorti que trois ans plus tard.

Peu importe. L'essentiel est de savoir si le jeu est intéressant. J'en ai fortement douté après mes deux premières parties. Il me semblait assez faible, très hasardeux, et même un peu horripilant, avec toutes ces tuiles à manipuler. J'ai malgré tout placé la petite boîte dans une plus grande, le tout dans la valise, et en avant pour les vacances. J'allais avoir quelques heures à passer sur un bateau, et on verrait bien si le jeu plairait ou non.

Ce fut un succès considérable, tant auprès des jeunes que des adultes. Les petits moutons ne parvenaient plus à rejoindre leur boîte, et le seul problème était la limite à quatre joueurs.

J'ai moi-même participé à de nombreuses parties, à deux, à trois ou à quatre. J'ai essayé de nombreuses tactiques. J'ai gagné, j'ai perdu, mais le plaisir de jouer était toujours là. Entre joueurs chevronnés, c'est encore plus intéressant.

On a prétendu qu'il s'agissait d'un jeu à objectif secret. C'est vrai, mais ce n'est pas sa principale caractéristique. Ce que j'aime, dans La Guerre des moutons, ce sont les différentes phases. En début de partie, il faut accumuler les tuiles, en économisant les « bonnes ». En milieu de partie, il faut veiller à ses intérêts, sans trop laisser les adversaires agir à leur guise. En fin de partie, il faut reconnaître le bon moment où s'arrêter. Un tour de trop, et tout peut être fichu.

On a également critiqué le nombre de tuiles à tenir en main. En fait, les tuiles sont réversibles, on ne peut pas faire autrement. Dans la pratique, on s'habitue rapidement à les manipuler, à coincer entre deux doigts celles qu'on a mises de côté ou à utiliser d'autres méthodes, que chacun choisit selon son envie.

Si La Guerre des moutons s'avère très stratégique, la partie tactique est également présente, avec ses finesses que je vous laisse découvrir.

En résumé, un vraiment très grand jeu !

Un mot sur la réalisation. La Guerre des moutons est entièrement « made in Thiercelieux ». Le créateur, Philippe des Pallières et l'illustrateur, François Bruel, habitent tous les deux le village natal du célèbre jeu Les Loups-Garous de Thiercelieux. Le soin apporté à la fabrication et la qualité du produit sont remarquables, et le prix est très abordable. Deux mauvais points pour terminer : si vous jouez avec des partenaires qui transpirent beaucoup des mains, vous serez rapidement amené à acheter une nouvelle boîte ; la règle n'est pas à la hauteur du reste, et c'est un peu dommage. On espère une règle plus claire dans la prochaine édition.

Merci à Philippe des Pallières qui m'a envoyé l'exemplaire qui a servi aux tests.

Pierre-Nicolas Lapointe, le talentueux animateur-illustrateur de JesWeb est tombé amoureux de La Guerre des moutons au point d'avoir eu l'excellente idée de lui consacrer un site :

- règle compréhensible ;
- interview ;
- opinions ;
- aide de jeu ;
- liens etc.

À visiter toute affaire cessante !

La Guerre des moutons a remporté la toute première édition du Prix du Jeu de l'Année, décerné en France pour 2003.

Bibliographie

  • Plato n° 5 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 5 »
  • Tangente Jeux n° 3 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Tangente Jeux n° 3 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009