Titre

London 1888

Auteur Damien Maric  
Éditeur Neko Corp  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2005
Joueurs 4 à 8
Public ados, adultes
Durée 2 h
Thèmes gangsters, policiers, Londres, villes
Emplacements étagères du rayon L, jeu commençant par L, rayon L
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressource

London 1888 raconte l'histoire de Jack l'éventreur. Les joueurs interprètent des personnages réels de l'époque, comme Sir Charles Warren, le Prince Albert Victor ou le sergent détective George Godley.

             

L'auteur a avant tout recherché à recréer l'ambiance de la célèbre affaire. Il est magnifiquement aidé par Stephan Kot qui réalise, sur London 1888, des illustrations d'une qualité qu'on est peu habitué à trouver dans le domaine des jeux de société.

London 1888 n'est ni un jeu de stratégie, ni un jeu de déduction. On est plus dans le domaine du jeu d'ambiance, ce qui risque de ne pas convenir à tous. Généralement peu enclin à ce type de jeux, j'ai cependant été totalement conquis par London 1888 auquel, je refuse rarement de jouer.

Les raisons de ne pas aimer le jeu sont nombreuses. Les règles, si elles sont complètes, sont un peu fouillis et on peut facilement louper un point important. Le dé est agaçant au possible, quand il limite vos déplacements pendant plusieurs tours d'affilée (n'hésitez pas à le supprimer ou à le remplacer, comme moi, par un dé 1-2-2-3-3-4, auquel vous ajoutez vos points de vie). Le plan de jeu est grand et pourtant les pions ne parviennent pas à s'y croiser (j'ai remplacé les supports de pions noirs par des supports transparents, pour faciliter la lecture de la carte). Toutes les cartes ont des dos pratiquement similaires, qui ne simplifient pas le tri et le rangement, etc.

Mais tous ces défauts, qui m'ont agacé à la première partie, m'ont semblé insignifiants dès la deuxième ou la troisième, tant j'ai pu alors ressentir en jouant toute la passion de l'auteur pour son sujet.
Et cette passion, il parvient à la faire partager. Après une partie, on a envie d'en refaire une… ou de ne plus toucher au jeu. London 1888 ne laisse pas indifférent… comme Jack l'éventreur !


Une partie avec l'auteur au Monde des jeux (octobre 2005)

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressource

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009