Titre

Abilene

Auteur Roland Siegers  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Hexagames  
Schmidt  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1983
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h
Mécanismes bluff, économie, gestion, mémoire
Thèmes agriculture, animaux, animaux de la ferme, Far West, histoire, vaches
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, prêt exposition de Bruxelles, rayon A
Spiel des Jahres Sélectionné 1985
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Abilene est tout d'abord sorti en 1983 chez Hexagames. Le jeu était conçu pour deux ou trois joueurs et faisait un peu appel au hasard. Les vaches se déplaçaient de trois cases à chaque tour, que le joueur distribuait à son gré. Les cow-boys se déplaçaient et se battaient en duel à l'aide de dés.

Le jeu a ensuite été réédité en 1994 chez Schmidt, en étant au passage entièrement remanié. Le jeu se joue entre trois et six joueurs, et le plan de jeu a été redessiné en conséquence. Les vaches se déplacent maintenant avec un peu de hasard, puisque des dés commandent désormais leurs déplacements.

Le thème du jeu, vous l'avez peut-être deviné, est celui du commerce de bétail dans l'Ouest sauvage. Les joueurs incarnent un propriétaire qui doit amener ses troupeaux à Abilene pour les vendre. Mais les cow-boys sont un peu malhonnêtes, et plus ils approchent d'Abilene, plus ils ont une fâcheuse tendance à se voler mutuellement des vaches.

Lors de la vente, il s'agit de se rappeler quelle vache est à qui, pour toucher la récompense si un voleur se fait prendre. Mais vous devrez verser des dommages pour dénonciation calomnieuse en cas d'erreur !

Un bon jeu familial, doté d'un beau matériel.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009