Titre

À dos de chameau !

Auteur Hajo Bücken  
Éditeur Haba  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2008
Joueurs 2 à 4
Public bambins, enfants
Durée 15 min
Caractéristiques jeu de parcours et pions, jeu de pions
Mécanisme course
Thèmes animaux, animaux de la ferme, chameaux, dromadaires, désert
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, rayon A
Festival de Cannes Sélectionné 2010
Site officiel
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux viens à vous


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur JesWeb
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

À dos de chameau ! est une course au moyen de cartes.

En début de partie, chaque joueur reçoit le même paquet de cartes. Il les mélange et prend en main les trois premières. Son tour consiste à jouer une de ses cartes, à en appliquer l'effet, puis à tirer une nouvelle carte de son paquet.

On est donc très proche, dans l'esprit, d'un jeu comme Ave César. Mais ici, il est aussi possible de déplacer les chameaux adverses, généralement pour les reculer. Comme on ne tient compte que des cases occupées, il est important de prendre rapidement le large, et surtout de ne pas laisser un chameau trop à la traîne. Une carte, essentielle, permet d'avancer un chameau devant celui qui se trouve en tête. Elle peut donner un avantage considérable. La difficulté est de choisir le moment où la jouer. Si on la joue trop tôt, elle n'est guère avantageuse. Si on attend trop longtemps, on risque d'en être privé par une tempête de sable, qui oblige tous les joueurs à remélanger leur paquet.

Simple, astucieux et très interactif, À dos de chameau ! risque de plaire autant aux parents qu'aux enfants.

Bibliographie

  • Plato n° 25 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 25 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
25 septembre 2011