Titre

Auztralia

Auteur Martin Wallace  
Éditeurs Blackrock Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Nuts! Publishing  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2018
Joueurs 1 à 4
Public ados, adultes
Durée 2 h
Mécanismes chrono-succession, coopération, économie, gestion
Thèmes Australie, exploration, fantastique, histoire
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, rayon A
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jeux viens à vous


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
Une présentation par Annie Raja  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Je suis fan de l’univers de Lovecraft

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
et j’aime beaucoup ce que fait Martin Wallace. Ça ne pouvait donc être que bon.

En fait, c’est génialissime !

Nous voilà donc colons nouvellement arrivés en Australie, terre vierge de toute occupation. Enfin, c’est ce que nous pensions.

On s’installe, on crée des lignes de chemin de fer, on bâtit nos fermes. Tout va excellemment bien. Mais les Grands Anciens

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
veillent et petit à petit nous tombent dessus. Il va falloir se défendre et tenter de les éradiquer !

Auztralia est un jeu coopératif (il existe une version semi coopérative que je n’ai pas essayée !) qui se passe donc en Australie. Le plateau est divisé en hexagones qui représentent différents paysages dans lesquels on trouve des ressources et/ou des créatures de Cthulhu

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
. Chacun installe son port en périphérie.

Chaque action coûte du temps. Au début, nous avons un peu de temps pour nous préparer à affronter les Grands Anciens : construction de voies ferrées, de fermes, appropriation des ressources, recrutement des personnages qui vont nous aider, armement.

Puis entre en jeu le Mythe. Petit à petit les créatures se révèlent et peuvent se déplacer pour ravager nos fermes et surtout ravager nos ports (si on n’arrive pas à défendre son port, on perd immédiatement la partie). Chaque créature a un nombre de points de vie et de points de victoire qui peut aller de 2 à 12.

Un système de cartes à tout faire permet de gérer les déplacements avec un mécanisme malin, et de prendre en compte les combats avec les dégâts que joueurs ou Grands Anciens peuvent faire.

À la fin de la partie, déterminée par un laps de temps dépassé, on compte les points :

  • Les joueurs gagnent autant de points que le nombre inscrit sur les créatures tuées, 2 points par ferme non ravagée, des points donnés par le phosphore (une des ressources qu’on trouve sur le plateau) et des points apportés par les personnages qu’on a recrutés.
  • Les Grands Anciens gagnent les points de victoire des créatures révélées sur le plateau, le double des points de victoires des créatures non révélées (autant vous dire que si Cthulhu — pas forcément en jeu d’ailleurs — n’est pas révélé, ça leur fait 24 points) et 1 point par ferme ravagée.

Il faut que chacun des joueurs marque autant ou plus de points que les Grands Anciens. Autant vous dire que ce n’est pas facile.

On peut jouer à Auztralia de 1 à 4 personnes. Je trouve que la configuration à 3 ou 4 est plus facile.

Je suis une fan de la version solo, bien que difficile à gagner. Je ne me lasse pas et c’est toujours avec plaisir que j’en refais une partie.

 

Annie Raja
14 avril 2019