Titre

El Caballero

Auteurs Wolfgang Kramer  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur

Richard Ulrich  
Éditeur Hans im Glück  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1998
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 1 h 30
Mécanisme points d’action
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Spiel des Jahres Sélectionné 1999
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

La ressemblance d'El Caballero avec El Grande est certainement volontaire : mêmes auteurs, même illustrateur, même éditeur. On pourrait presque croire à une suite, mais il n'en est rien. Les mécanismes n'ont pas grand-chose de commun entre El Grande et El Caballero.

Nous sommes devant un jeu qui est manifestement réservé aux fanatiques de jeux de stratégie, avec une part de hasard la plus limitée possible. De fait, la chance n'intervient que pour une part microscopique, lors du tirage des cartes.

Le tour de jeu est attribué par un système de cartes distribuées, au départ, de façon égale entre les joueurs, et le jeu ne laisse jamais place à la moindre surprise : ni enchères cachées, ni paravent d'aucune sorte. Tout est visible, et c'est ce qui est terrible.

 

À son tour, un joueur peut pratiquement tout faire, et ce dans n'importe quel ordre. Il peut par exemple recruter les Caballeros figurant sur la carte qu'il vient de choisir, mais il n'y est pas obligé, et il peut le faire à n'importe quel moment de son tour. Chaque joueur dispose de sept ou dix actions possibles pendant son tour, selon la règle utilisée. Le nombre de combinaisons est donc tout simplement effrayant, et l'usage d'un sablier pourrait être conseillé !

La complexité du jeu lui a certainement nui, et je connais quelques joueurs avec lesquels je ne jouerais jamais à El Caballero  : la partie durerait cinq ou six heures !

Un jeu excellent… réservé aux fans de réflexion stratégique.

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009