Titre

Captain Pirate

Auteurs Gwénaël Bouquin  
Bruno Faidutti  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Cocktail Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Cocktail Games - collection Jeu de poche  
Année 2009
Joueurs 4 à 7
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Mécanismes bluff, enfoirés et autres goujats
Thèmes animaux, animaux sauvages, oiseaux, perroquets, pirates et corsaires
Emplacements jeu commençant par C, rayon C, tiroirs du rayon C
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Premier titre sur le thème de la flibuste chez Cocktail Games, Captain Pirate est un jeu de bluff et d'enfoirés curieux et amusant.

Si la règle tient sur six cartes-pages (presqu'un roman pour un titre de la gamme des petites boîtes en métal), elle s'explique cependant en deux petites minutes. L'idée directrice est de mener, comme capitaine, des expéditions, nécessairement avec l'aide d'un autre joueur, le bosco. Pour être sûr de mener des expéditions victorieuses, on peut utiliser des actions qui permettent de voir les cartes d'un autre joueur, de lui montrer les siennes ou d'en échanger.

Lorsqu'on se décide à lancer une expédition, il va falloir choisir judicieusement son second : il faut qu'il dispose des cartes nécessaires et qu'il veuille bien participer. Mais le bosco peut se révéler déloyal. Rien ne l'empêche d'envoyer un perroquet, de valeur nulle, participer au raid. Le capitaine peut bien entendu lui aussi être fourbe.

Bien sûr, on peut s'assurer, par de multiples actions successives, que le bosco choisi ne pourra pas nous tromper. Mais la partie est courte, il n'y a que six trésors à récupérer, et le risque est grand de les voir passer sous notre nez. On ne saura donc qu'en fin de partie si on a été trompé ou non, ce qui ajoute encore au chaos ambiant.

Captain Pirate est donc un petit jeu de bluff, qu'il faut prendre comme tel, et que je préfère personnellement à Toc Toc Toc !, des mêmes auteurs.

Bibliographie

  • Plato n° 30 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 30 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
26 septembre 2010