Titre

Carambouille

Auteur Sylvie Barc  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Asmodee  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

La Haute Roche  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2004
Joueurs 3 à 7
Public ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristique cartes
Mécanismes commerce, troc, enfoirés et autres goujats
Emplacements jeu commençant par C, réserve C
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Ne vous laissez pas abuser par le dessin enchanteur de Carambouille. Derrière le décor provençal - en tendant l'oreille, on entend presque les cigales - se cache un redoutable jeu d'« enfoiré ».

Le dessin de la boîte, les cartes joliment illustrées, tout concourt à faire passer Carambouille pour un aimable jeu des sept familles. Heureusement, il existe des boutiques et des vendeurs compétents, qui sauront vous faire découvrir le jeu de coquins qui se cache dans la jolie boîte.

À ce jour, je n'ai pas réussi à faire mieux qu'avant-dernier. Ce seul critère devrait déjà vous convaincre de la qualité du jeu ! Inspiré de Pit ou Cambio, Carambouille ajoute au jeu d'échange à la criée quelques cartes de coups bas qui valent leur pesant de fenouil.

Au départ, chacun reçoit quelques cartes de valeur diverses. Toutes les cartes sont en cinq exemplaires, et il va s'agir de regrouper des produits identiques pour en augmenter la valeur à la revente. Le premier joueur déclenche le départ des transactions, puis rien ne va plus. Aucun ordre ne régit le jeu. Les échanges sont totalement libres, il est seulement interdit de mentir. Ces moments d'échanges sont pour moi très angoissants. Ma réputation de fourbe fait que personne ne veut rien échanger avec moi, et j'ai l'impression d'assister passivement à un enrichissement général de tous ceux qui m'entourent. Heureusement, vient la fin du marché, lorsque le premier joueur le décide. On entame alors la phase de revente. Chacun va pouvoir vendre les produits qu'il a en main, car le but du jeu est d'être le plus riche à la fin ! Les joueurs peuvent également acquérir des cartes Carambouille. Ce sont des cartes qui permettent de mieux vendre ses produits ou, au contraire, d'entraver les actions des adversaires. Elles pourront servir dans la suite du jeu, pendant le commerce ou pendant les ventes.

Note : L'illustration représente un joueur et son âne qui viennent de faire une partie de Carambouille avec moi !

L'ambiance rigolarde, la tension durant la phase de commerce, les subtiles décisions tactiques de la phase de vente, la durée équilibrée, la beauté du matériel, la clarté de la règle : tout est réussi. C'est pourquoi le comité de rédaction de l'Escale à jeux, à l'unanimité, a décidé d'attribuer à Carambouille la distinction suprême, les trois cœurs tant convoités !

Petite mise au point à propos des trois cœurs

Cette « distinction » m'a valu des courriers et des remarques, d'étonnement ou d'approbation.

Le principal reproche qu'on puisse faire à Carambouille est son côté chaotique à six ou sept joueurs. La tentation est grande d'y jouer au maximum de joueurs possible, mais il est vrai qu'au-delà de cinq joueurs, les parties peuvent être à la fois trop rapides, confuses et complètement chaotiques. Le nombre idéal de joueurs est peut-être quatre ou cinq.

D'autres ont laissé entendre que mon amitié pour l'auteuse avait influencé la note. Il est possible que cet élément ait pesé sur ma décision. Le problème c'est que ce genre de considération pèse à la fois pour et contre les décisions. J'ai connu plusieurs enseignants qui avaient leur enfant dans leur classe. Quelle que soit la note que cet enfant recevait, elle était toujours suspecte aux yeux de certains. Ce qui est sûr, c'est que cette note était pour l'enseignant en question la plus difficile à donner. Il en est de même pour mes critiques envers les jeux des gens que j'aime. Ce sont les plus difficiles à écrire, et j'essaye de m'en sortir au mieux. Aujourd'hui, Carambouille reçoit trois cœurs. J'assume ma décision. Ces trois cœurs auraient pu tout aussi bien aller à Cambio, mais Cambio a un gros défaut : il n'est plus édité !

En revanche, plusieurs lecteurs m'ont remercié - et je les remercie en retour - d'avoir mis en lumière Carambouille, qui passait un peu inaperçu au milieu de la forte production de ce début d'année 2004. L'absence de Carambouille de la plupart des sites Internet, ainsi que des vitrines des boutiques, leur avait semblé, comme à moi, une grande injustice. Si les trois cœurs peuvent aider un peu le jeu à se faire mieux percevoir, tant mieux.

Bibliographie

  • Vox Ludi n°03 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Vox Ludi n°03 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009