Titre

Caractère

alias Questions de caractère - Série Jupiter
Questions de caractère - Série Neptune
Questions de caractère - Série Uranus
Auteur François Koch  
Éditeur Jeux FK  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1997
Joueurs 4 à 12
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Mécanisme ambiance
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Festival de Besançon Boucle de bronze 1999
Site officiel
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

1997 : Caractère

Caractère est certainement le plus réussi des jeux de connaissance des autres qui ait jamais été conçu. La principale difficulté dans ce type de jeu est de créer des questions difficiles, parfois dérangeantes, sans tomber dans le grivois ou le malsain.

François Koch a parfaitement su trouver la voie du milieu, entre questions « gnangnan » et questions agressives.

Bien entendu, Caractère ne peut être joué qu'entre amis qui se connaissent assez bien.

Les questions sont de trois types :

MELO vous interroge sur l'ensemble de l'assistance : qui est dans cette assemblée, d'après vous, le plus grognon, mégalo, intello, étourdi etc. ?

EGO vous interroge sur vous-même : petites manies, style de vie, choix divers etc.

DUO vous questionne enfin sur vos rapports avec un autre joueur. Ce sont souvent les questions les plus difficiles, sans être déstabilisantes pour autant. Par exemple : « D'après vous, qui, ici, tient le moins souvent ses promesses ? ».

La part la plus intéressante du jeu est quand un joueur conteste une réponse. Un débat s'engage alors entre les deux joueurs. Puis les autres participants votent pour dire si la réponse était réellement sincère ou non.

Précaution utile : vous recevez en début de partie quelques jokers qui peuvent vous permettre d'éviter certaines questions. Mais vous pouvez les brûler tout de suite, comme Coluche en son temps…

2003 : Questions de caractère, Jupiter et Neptune

C'est la rançon de la célébrité. Les jeux comme Caractère qui rencontrent leur public font souvent l'objet de boîtes de complément, permettant de continuer à jouer sans retrouver les mêmes situations.

Question de Caractère - Série Jupiter et Question de Caractère - Série Neptune sont les première et seconde extensions conçues pour ces joueurs.

François Koch n'a pas voulu réserver le jeu aux seuls propriétaires de la boîte de base. Il a donc inséré une règle simplifiée permettant de jouer entre copains ou en famille avec la seule extension.

On pourrait être surpris de la taille relativement importante de la boîte au vu de son contenu : 132 cartes de questions embarrassantes. C'est malheureusement une obligation pour que le jeu puisse être sélectionné dans certaines boutiques qui ne veulent pas de petites boîtes pour diverses raisons : indélicatesse d'amoureux des jeux trop fauchés, difficulté de présentation en rayon, etc.

Si vous avez déjà Caractère et que vous arrivez au bout des questions, n'hésitez pas à acheter l'une ou l'autre extension (ou les deux). Vous pourrez ranger sans problème les cartes dans la boîte de base et gagner ainsi une magnifique boîte à sucre originale !

2009 : Questions de caractère, Uranus

À l'occasion de la sortie de la troisième série, Uranus, Jeux FK change le format des extensions de Caractère.

Au dos des boîtes, on trouve une mention qui plaira à beaucoup des amis de l'Escale à jeux : « (…) en carton recyclé et papiers FSC

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
et PEFC

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
(forêts durablement gérées) ».

L'industrie du jeu de société est vorace en papier et carton. Il serait agréable que de plus en plus d'éditeurs adoptent une gestion responsable de leurs fournitures.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009