Titre

Château Roquefort

alias Burg-Appenzell
Auteurs Jens-Peter Schliemann  
Bernhard Weber  
Éditeurs Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Zoch  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2007
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique multiprimé
Mécanismes collecte, enfoirés et autres goujats, mémoire, points d’action, taquin
Thèmes animaux, animaux sauvages, souris et rats
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Festival de Cannes Jeu de l’année enfants 2009
Deutscher Spiele Preis Meilleur jeu enfant 2007
Essener Feder Plume d’or 2007
Règle du jeu
Résumé
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu sur Jeux à thème


Burg Appenzell sur LudiGaume


Burg Appenzell sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Château Roquefort (Burg Appenzell pour les teutonophones) est prétendument destiné aux enfants. Mais le problème, c'est qu'il rencontre beaucoup de succès auprès des adultes. Ils ont bien le droit, eux aussi, de jouer avec du beau matériel et, en l'occurrence, de croquignolettes souris chercheuses de fromage.

S'il est un signe qui ne trompe pas dans un jeu, c'est l'envie d'y rejouer. Et la première envie qui vous vienne, après une partie de Château Roquefort, c'est bien d'y rejouer. Le problème, c'est que du coup, on délaisse un peu les autres jeux…

Pourquoi réserver aux enfants un jeu dès lors qu'il est beau et abordable facilement ? C'est malheureusement inévitable : dès que ces critères sont réunis, le jeu est classé « pour enfants ». Pourtant, derrière son apparence enfantine, Château Roquefort s'adresse à toute la famille, que les enfants soient couchés ou non.

Le jeu fait appel à la mémoire, mais très peu. Bien que le mécanisme de déplacement des tuiles ressemble à celui de Labyrinthe, le jeu n'a aucun rapport avec ce dernier. En fait, ce mécanisme n'a d'utilité que pour faire varier le terrain de jeu. Il ne sert aucunement à brouiller les pistes, puisqu'aucun mur n'empêche les souris de déambuler.


  Les souris se déplacent dans le château et découvrent les fromages et les pièges dissimulés sous les toits.

Nos souris se promènent donc assez librement dans le château, découvrant les toits et les refermant derrière elles (ça, c'est pour le soupçon de mémoire). Le but est de trouver deux fromages identiques et d'y amener deux souris. Le problème, c'est que tout le monde convoite les mêmes fromages. Pour éliminer la concurrence, certains n'hésitent pas à utiliser les quelques pièges disséminés dans le château, et ils se font un malin plaisir à vous les glisser sous les pattes.

La question mérite qu'on s'y arrête un instant : faut-il négliger quelque peu son propre intérêt pour satisfaire le plaisir sadique consistant à faire tomber une souris adverse dans un trou ?
Bien évidemment non… mais c'est tellement bon .
Les gens sont parfois si méchants que c'en est à désespérer du genre humain (enfin, plus exactement du genre « musien »).


  Sous le plan du château se cachent fromages et pièges
  

bien mérité, pour le vrai plaisir de jouer et de rejouer encore.

Un fromage français s'il vous plaît !

Un château très attendu pour le roi des fromages. Espérons que la boîte et la règle en français permettent au plus grand nombre de prendre plaisir à déplacer les petites souris dans les dédales.

Extension Cheesy Gonzola

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009