Titre

Chinatown

Auteur Karsten Hartwig  
Éditeurs Alea  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Alea - collection grande boîte  
Filosofia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1999
Joueurs 3 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h 30
Mécanisme commerce, troc
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Deutscher Spiele Preis 9e Prix 1999
Spiel des Jahres Sélectionné 1999
Site officiel
Règle du jeu
Résumé
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jeux à thème


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

1999 : édition Alea

« J'aurais aimé inventer Chinatown ! »
Je crois que beaucoup d'auteurs réputés ont dû penser cela quand ils ont découvert ce trésor de simplicité.

Le mécanisme proposé est ultra-simple. Dans le quartier de Chinatown, vous recevez des locaux commerciaux sous forme de cartes d'emplacement. Vous les marquez à votre couleur. Vous recevez également des commerces : agence de détective, marchand de poisson, blanchisserie (bien sûr), etc. sous forme de tuiles. Ajoutez un troisième élément : l'argent. Vous avez tout ce qu'il faut pour créer un jeu génial.

Le but du jeu est de gagner de l'argent en montant des commerces de taille optimale dans les locaux commerciaux. Mais vos parcelles peuvent être éloignées, et vos commerces ne pas être adaptés à la configuration du terrain. Qu'à cela ne tienne. L'auteur a pondu la meilleure règle de commerce jamais inventée : vous faites comme vous voulez ! Vous pouvez acheter, vendre, échanger, promettre, croire les promesses, pleurer, implorer etc. Tout peut s'échanger : les locaux, l'argent, les commerces déjà créés ou à venir, votre belle-mère… En dehors de l'argent qui peut rester secret, tout est visible. Chacun peut donc estimer l'équilibre des échanges.

Si vous ne supportez pas les palabres, les fausses promesses et les pleurnicheurs qui vous préparent un enfant dans le dos, si vous êtes du genre à ne vous fâcher avec personne et à penser qu'il ne s'agit que d'un jeu, fuyez Chinatown et retournez jouer aux Dames chinoises (également un très bon jeu).

Merci à Camille Parisel pour sa traduction

2008 : édition francophone par Filosofia

On en parle bientôt…

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009