Titre

Citadelles

Auteur Bruno Faidutti  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Millennium  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Multisim  
Année 2000
Joueurs 3 à 7
Public ados, adultes
Durée 1 h
Caractéristiques multiprimé, cartes
Mécanismes amélioration de tableau, présélection (ou draft)
Thèmes histoire, Moyen Âge
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Deutscher Spiele Preis 6e Prix 2000
NetJeux 1er Prix version française 2001
Trophée Flip Parthenay Sélectionné « stratégie » 2005
Spiel des Jahres Finaliste 2000
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumés
Ressources


Jouer en ligne sur BSW


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu dans le guide d’achat de Ludism


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu


Le jeu sur Wikipédia fr


Le jeu sur Zoubaoum
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

2000 restera une très bonne année pour Bruno Faidutti qui a vu cinq de ses créations publiées : Corruption, Democrazy, Castel, Bongo et Citadelles. Ce dernier est certainement le plus abouti de tous. Il est magnifiquement illustré par Florence Magnin, Julien Delval, Jean-Louis Mourier et Didier Graffet.

L'idée est de construire une cité constituée de huit quartiers différents. Les quartiers sont classés en cinq catégories : religion, noblesse, commerce et artisanat, soldatesque et enfin prestige. Chaque joueur interprète un rôle, qui peut changer à chaque tour. Il lui confère des pouvoirs ou des revenus spécifiques. On est ainsi tour à tour assassin, architecte, évêque, marchand etc.

Le mécanisme d'attribution des rôles est celui inventé par Marcel-André Casasola Merkle et utilisé dans son excellent Verräter. Citadelles évite majestueusement la « prise de tête ». Les parties sont toujours différentes et les règles vite assimilées.

Points forts : un très grand et très beau jeu à petit prix.
Points faibles : Citadelles gagne à être joué à six ou sept joueurs, nombre qui n'est pas toujours facile à réunir.

En 2003, une nouvelle version propose enfin aux francophones des personnages et des cartes supplémentaires, dont les Étasuniens bénéficiaient déjà depuis un an.

Pour plus d'informations, ne manquez pas de visiter le très beau site de Bruno Faidutti.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009