Titre

Coyote

alias Pow Wow
Auteur Spartaco Albertarelli  
Éditeurs Atalia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

KidultGame  
Tilsit  
Année 2003
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Mécanismes ambiance, bluff, nom en tête
Thèmes Far West, histoire
Emplacements étagères du rayon C, jeu commençant par C, rayon C
Festival de Cannes Sélectionné 2005
Spiel der Spiele Meilleur jeu pour groupes 2006
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur Les Avenjoueurs


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux à thème


Version Tilsit sur LudiGaume


Le jeu dans le guide d’achat de Ludism


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le texte au dos de la boîte explique très bien le principe de Coyote :

Coyote est un jeu facile de bluff sur le thème du Far West.
Chacun porte une carte sur le front, tenue par un bandeau. La carte montre généralement un ou plusieurs indiens « cachés ». Mais il existe aussi des cartes spéciales. Vous voyez les cartes de tous les joueurs, mais pas la vôtre. Le but du jeu est de deviner combien il y a d'indiens au total et d'annoncer ce nombre.
Vous devez annoncer à chaque tour un nombre plus grand. Si vous annoncez trop d'indiens et que vous êtes pris, vous perdez. Plusieurs cartes spéciales provoquent à chaque tour des surprises, et vous ne savez jamais quelle carte vous avez sur le front.

 

J'ai eu le plaisir d'être contacté par Kidult Game pour réaliser la traduction française des règles. À la lecture des règles, j'imaginais assez facilement un jeu plaisant et drôle. Mais lorsque j'ai enfin eu l'occasion de tester en vrai Coyote, j'ai découvert un jeu à la fois plus intelligent et plus drôle que je ne me l'imaginais. J'ai eu depuis mon retour d'Essen l'occasion d'y jouer à de nombreuses reprises, et le plaisir ne s'estompe pas, bien au contraire.

Il y a dans Coyote tout ce qui fait un best-seller : des règles très simples, un matériel amusant, un prix abordable, un vrai plaisir de jeu. Ce qui semble n'être qu'un amusement de potaches se révèle un vrai jeu de bluff et de calcul. Les parties se suivent et ne se ressemblent pas, grâce à un petit nombre de cartes spéciales, qui obligent à toujours raisonner autrement : quelles sont les cartes qu'ils voient ? pourquoi annoncent-ils ce nombre ? Le but ultime est de parvenir à déduire la carte que vous avez sur le front. Mais vos adversaires usent comme vous d'habileté pour ne pas vous faciliter la tâche.

Un des tous meilleurs jeux d'Essen 2003


Une partie à Essen. De dos à gauche, deux sympathiques teutons. De face, en partant de la gauche : Loïc Boisnier, François Haffner, Matthieu d'Épenoux et Axel de la Taille. Tout le monde est marqué à 2 coyotes, l'atmosphère est tendue.

2004 : Coyote chez Tilsit

Tilsit a eu la bonne idée de proposer sa version de Coyote. Pas de changement fondamental, mais des corrections techniques indispensables. Les bandeaux à nouer sont remplacés par des bandeaux élastiques, et surtout les velcro, qui tombent tout le temps, sont remplacés par de superbes plumes.

Vous n'avez maintenant plus aucune excuse pour repousser l'achat d'un des meilleurs jeux de l'année 2003 !

2011 : Coyote chez Gigamic

Après un petit tour chez Ravensburger, sous le nom de Pow-Wow, revoici Coyote dans une superbe édition comme sait les faire Gigamic. Les cartes ont été remplacées par des plumes, qui tiennent sur le front grâce à un joli bandeau tressé. Les jetons sont devenus de solides tomahawks.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
31 juillet 2011