Titre

Dragons chinois

Auteur Vincent Everaert  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur publié sur la toile  
Année 2004
Joueurs 3
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques non vu ailleurs, classiques revisités, pions masqués
Mécanismes bluff, gain par atteinte, maîtrise
Emplacements étagères du rayon D, jeu commençant par D, rayon D
Site officiel
Règle du jeu
· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources
Une présentation par Vincent Everaert  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Apparues après le Jeu de l’Halma anglais, les Dames chinoises laissent planer le doute sur leur véritable origine. Ce jeu cultive pourtant l’exotisme et l’on en trouve parfois des présentations qui ne se préoccupent pas d’être de bon goût. Reste que le jeu lui-même peut paraître fade aux amateurs de stratégie. Ajoutons-lui encore une pincée de mystère, de réflexion et de chance avec les Dragons chinois.

Pour trois honorables adversaires, les Dragons chinois se pratiquent sur un plateau de Dames chinoises standard, avec 10 pions par joueur.

À l’aide d’un stylo feutre (ou d'une pastille autocollante), marquer un pion de chaque couleur de façon discrète. Cette marque doit pouvoir demeurer cachée durant la partie afin que seul son propriétaire puisse vérifier la position de son Dragon.

Position initiale et but du jeu

Les trois joueurs placent leurs armées sur trois branches non voisines du plateau étoilé. Chaque joueur place ses pions et son Dragon librement dans son camp, comme aux Dames chinoises. La position du Dragon parmi ces dix pièces est un secret que chaque joueur doit tenter de conserver le plus longtemps possible.

Pour gagner, il faut être le premier à faire traverser le plateau à l’ensemble de ses pièces (vers l’un des camps adverses) pour former un groupe de pions connectés, sans perdre son Dragon. Précisons que certains pions n’auront pas à atteindre ce but, parce qu’ils auront été capturés avant.

Déplacements et prises

Dragons et pions se déplacent d’une case dans n’importe quelle direction ou par saut classique. Cependant, un saut (ou une suite de sauts) n’est pas forcé de s’achever sur une case vide. Si cette case finale est occupée par un pion adverse, il est capturé et retiré du plateau.

Figure 1 : les jaunes effectuent 3 sauts successifs et capturent un pion violet.

S’il s’agit d’un Dragon, son propriétaire perd la partie. Ses pions demeurent sur le plateau et le jeu continue pour les autres joueurs.

Afin de se protéger ou de mener la chasse à un Dragon ennemi, pions et Dragons peuvent pénétrer dans n’importe quel camp, y compris revenir dans leur propre camp.

Fin de partie

Chacun doit diriger ses pions vers le camp adverse de son choix. Un joueur n’a pas à annoncer quel camp il vise et il peut changer d’objectif en cours de partie.

Dès qu’un Dragon atteint un camp adverse, son propriétaire doit révéler sa marque aux autres joueurs. Le secret est levé définitivement. Si les pions de ce joueur parviennent à rejoindre le Dragon pour former une chaîne ininterrompue, la partie est gagnée. La chaîne peut être réalisée en partie en dehors du camp adverse, mais le Dragon doit obligatoirement se trouver dans ce camp.

Figure 2 : les violets ont déjà perdu leur Dragon tandis que les jaunes, réduits à 5 unités, achèvent la liaison du leur et gagnent.

Remarques

Les Dragons chinois sont un jeu à information incomplète où la stratégie se mêle au bluff. Vous pouvez penser dès le début de la partie à désigner mentalement l’un de vos pions comme pseudo-Dragon et le protéger comme s’il s’agissait de votre véritable Dragon afin d’influencer vos adversaires.

Enfin, capturer des pions adverses est une nécessité si vous voulez prendre le Dragon, mais cela facilite la course de l’adversaire qui voit son nombre d’unités à transporter décroître. Faites les bons choix !

Prédécesseur, inspiration

· Prédécesseur · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Vincent Everaert
28 février 2021