Titre

Défifoo orange

Auteur Olivier Finet  
Éditeurs Défifoo  
Défifoo - collection Jeu en sac  
Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2006
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristique cartes
Mécanisme majorité
Emplacements jeu commençant par D, rayon D, tiroirs du rayon D
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources
Une présentation par Bruce Demaugé-Bost  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Défifoo orange est un petit « jeu de majorité ». Sept cartes, posées sur la table, symbolisent les continents à conquérir (et oui, il y en aurait sept…). Les joueurs, qui possèdent chacun leur propre jeu de dix-sept cartes, en ont en permanence cinq en main. Ils partent donc tous plus ou moins à égalité, à l'exception de leur tirage, qui reste aléatoire. À chaque tour, ils mettent à profit les trente secondes du sablier pour poser une des cartes de leur choix contre un des continents. Chaque continent ne peut être entouré que par huit cartes au maximum. Un système de priorité, en fonction du type de maison représentée sur les cartes, permettra de définir le vainqueur de chaque continent à la fin de la manche. Deux cartes spéciales permettent aux joueurs malintentionnés d'incendier les paillotes… euh, les maisons de leurs concurrents.

Il y a relativement peu d'interaction entre les joueurs (mais ce n'est pas forcément gênant) et celle-ci se limite aux « crasses » qu'ils peuvent se faire. Il arrive parfois que de jeunes débutants détruisent leurs propres maisons (au grand soulagement des autres). Quand on joue à 5 ou 6, un petit flou surgit en fin de partie, lorsque les places libres viennent à manquer. Le joueur chargé de retourner le sablier se trouve alors souvent défavorisé, car il semble que la règle du « premier arrivé, premier servi » s'applique.

Les règles, simples et clairement présentées, rendent ce jeu très accessible, y compris au jeune public. Les éditeurs ont eu la bonne idée de joindre, dans le sac de toile, en plus du sablier, du jeu de cartes et de la règle au pliage astucieux, un crayon à papier et un carnet de score. Tout cela fait de Défifoo orange un bon petit jeu que l'on peut emporter partout, à condition d'avoir tout de même une surface plane conséquente (incompatible avec le TGV seconde classe…). Un petit regret toutefois : les cartes orange vif, qui sont souvent retournées sur la table, comportent en plus du logo du jeu une grosse adresse Web guère esthétique…

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

Bruce Demaugé-Bost
avant 2009