Titre

Diamino

Auteur Madeleine Rousseau  
Éditeurs Diamino  
Dujardin  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Gay-Play  
Année 1935
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 1 h
Mécanismes mots croisés, mots et lettres
Emplacements jeu commençant par D, rayon D, réserve D, tiroirs du rayon D
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Diamino

Diamino est, avec Lexicon, l'ancêtre des jeux de lettres.

Le but est de croiser des mots. Chaque lettre a une valeur correspondant à sa difficulté de placement. Ça doit vous rappeler un autre jeu, non ?

Diamino “deluxe”

Historique

Certains ouvrages et sites Internet attribuent le jeu à une mystérieuse Mme Bouyer. Mais une recherche démontre que le véritable auteur est bien Madeleine Janssens, veuve Rousseau. Je remercie Michel Boutin pour les renseignements qui suivent.

Le texte ci-dessous est signé Michel Boutin

Le Diamino fut inventé par Madame Rousseau, née Madeleine Janssens, qui demanda un brevet d'invention en novembre 1935 pour ce jeu de lettres. Le brevet no 809850 lui fut délivré en décembre 1936 sous le nom de « Nouveau jeu de société ».

Résumé du brevet d'invention par l'inventrice : « L'invention a pour objet un nouveau jeu de société constitué par la combinaison de deux jeux connus, le jeu de dominos quant à la forme et le jeu dit des mots croisés ; il comporte un certain nombre de lettres (voyelles et consonnes) dont le nombre est fonction de l'utilisation plus ou moins grande des lettres dans la langue utilisée. Chaque lettre est munie d'un exposant de 9 à 1 qui sert à toutes les combinaisons possibles en matière de jeux d'argent et suivant toutes règles que l'on se fixera au début du jeu.
Les carrés ou dominos sont faits de préférence en matières plastiques, mais ils peuvent également être faits en cartes ou cartons et avoir même l'aspect de cartes. »

Le nom du jeu « Diamino » est une marque déposée en décembre 1935 par Madame Rousseau elle-même. Ce mot n'apparaît pas dans le brevet d'invention.

L'iconographie des premières boîtes de Diamino correspond bien entendu à cette marque.


Note : « M. p. désigner » signifie « Marque pour désigner ».

Madame Madeleine Rousseau a renouvelé son dépôt de marque, daté de décembre 1935,  en janvier 1954 pour trois noms de jeux : DIAMINO ; DIAMINO-SCRABBLE ; SCRABBLE.

En octobre 1965, la marque Diamino fut déposée par « Éditions & Publicité Francis Brumpt-Gay-Play ». L'iconographie, présentée dans  ce dépôt de marque, figure sur de nombreuses boîtes de Diamino.

Cette société a renouvelé sa marque en novembre 1975.

« Diamino » est aussi le nom de la société de Madeleine Rousseau qui diffusa le jeu Diamino à ses débuts. Cette société parisienne apparut dans le bottin de commerce de la Seine en 1938, pour la première fois, avec l'intitulé suivant :

"DIAMINO"
Colormino - Géomino.
Horomino - Lift.
rue Tiquetonne, 64.
Paris (2e). T. GUT . 79. 40.

Les jeux  « Diamino » et « Satarallye »  furent intégrés à cette annonce en 1940 ; d'autres jeux suivirent tels : « Belligérants » (1944) ; « Diasteeple » (1945), « Les Forbans » (1946), etc.

Distribution des lettres

Les premières versions comportent soixante-trois tuiles :

Nb lettre valeur Nb Lettre valeur Nb lettre valeur
5 x A 9 1 x J 2 3 x S 7
2 x B 6 1 x K 1 2 x T 5
2 x C 4 2 x L 7 4 x U 8
2 x D 5 2 x M 3 2 x V 3
5 x E 9 3 x N 7 1 x W 1
1 x F 2 5 x O 9 1 x X 1
2 x G 4 2 x P 6 1 x Y 2
2 x H 2 1 x Q 1 1 x Z 2
4 x I 8 4 x R 8 2 x Diable  

Certaines versions plus récentes comportent soixante-quatre tuiles. Le diable est alors en trois exemplaires au lieu de deux.

Successeur, semblable

· Prédécesseurs · Successeur · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
27 novembre 2011