Titre

Le Diable dans la bouteille

alias Flaschenteufel
Auteur Günter Cornett  
Éditeurs Bambus Spieleverlag  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

University Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1995
Joueurs 3 à 4
Public ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristique cartes
Mécanisme levées
Thèmes anges et démons, littérature, Océan Pacifique
Emplacements cabinet de curiosités, jeu commençant par D, rayon D, tiroirs du rayon D
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le Diable dans la bouteille est la version française, par University Games, de Flaschenteufel, le deuxième jeu de la série littéraire de Bambus Spieleverlag. Le premier était Dr. Jekyll & Mr. Hyde. Les deux jeux sont inspirés d'un récit de Robert Louis Stevenson.


  Version française


  Version originale en allemand

Comme son prédécesseur, Le Diable dans la bouteille apporte beaucoup de nouveauté au genre, qu'on pourrait croire déjà pas mal exploré : celui des jeux de plis. L'édition française permet de lire la nouvelle de Stevenson, tant dans le livret de règles que sur les cartes. La boîte, beaucoup trop grande, permet de ranger la totalité de vos jeux de cartes !

L'originalité du jeu réside dans la double hiérarchie des cartes. Au début, la bouteille du diable est mise à prix à 19. On joue comme dans un jeu de pli normal, c'est-à-dire que la plus forte carte gagne le pli. Mais il est également possible de jouer une carte inférieure au prix de la bouteille, auquel cas on gagne le pli et la bouteille ! Si plusieurs joueurs jouent une carte inférieure au prix de la bouteille, c'est la plus forte d'entre elles qui emporte le prix. Après quoi, le nouveau prix de la bouteille devient celui de la carte qui l'a emportée.

Le problème, c'est que si gagner la bouteille permet de remporter des plis facilement, il ne faut toutefois pas la posséder à la fin de la partie, sinon on perd des points au lieu d'en gagner.

Le jeu est livré avec deux variantes possibles pour deux joueurs. À deux ou trois, le jeu est assez tactique. À quatre, il est assez chaotique, mais drôle. Rien n'empêche de jouer à cinq selon les règles pour quatre joueurs, en supprimant la carte 37. Ce n'est pas prévu par l'auteur… ne lui dites donc pas que c'est moi qui vous l'ai suggéré!


Une première version dessinée par l'auteur, et qui avait un autre look !

N.B. : Vous pouvez jouer en ligne à l'une ou l'autre version sur le site de Thomas Rosanski : www.flaschenteufel-online.de.

Bibliographie

  • Plato n° 108 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 108 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009