Titre

Drachenreiter

Auteurs Jean du Poël  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur

Klaus Jürgen Wrede  
Éditeurs Amigo Spiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2005
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h
Mécanisme course
Thèmes animaux, animaux fantastiques, dragons, fantastique
Emplacements étagères du rayon D, jeu commençant par D, rayon D
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Drachenreiter est clairement dérivé de Ben Hur dont il emprunte le mécanisme central du jeu, les dragons remplaçant les chars. Ben Hur était décevant par la trop grande part de hasard. Ici, le hasard des cartes de déplacement a été remplacé par le choix simultané, et secret, de sa vitesse de vol.

Le problème de Drachenreiter, c'est le matériel. Non pas qu'il soit laid ou de mauvaise qualité, mais il est tout simplement inadapté au jeu. Les ailes des dragons empêchent de placer les pièces les unes à côté des autres, le socle en plastique lisse glisse inlassablement sur le carton du plan de jeu.

Du coup, le jeu se transforme en pugilat où la mauvaise foi règne en maître, puisqu'il est quasiment impossible de déplacer son dragon sans bouger ou tourner involontairement d'autres dragons. À moins de s'équiper d'une caméra et d'hommes de loi, le jeu est impossible. Il reste alors la solution de considérer le jeu pour ce qu'il est : un agréable moment de détente.

Finalement, le tapis de skaï de Ben Hur, ce n'était pas si mal !

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009