Titre

Fruit Salad

Auteur Christophe Boelinger  
Éditeur Ludically  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2015
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristique variante
Mécanismes ambiance, bouchons et totems, mémoire, observation, rapidité, vivacité
Thèmes fruits, plantes
Emplacements jeu commençant par F, rayon F, tiroirs du rayon F
Site officiel
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Gus and Co


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Fruit Salad appartient à la très nombreuse famille des jeux de bouchons et totems, où il faut être le premier à frapper ou attraper une cible quand une condition est remplie.

Les joueurs mettent des fruits (représentés en quantité variable sur les cartes) dans un saladier (une pile au centre de la table). L'idée est de compter, ou plus vraisemblablement d'estimer, le nombre de fruits d'un type déjà empilés au centre de la table.

Le nombre minimum est déterminé par la face du dé rouge : 4, 5, 6 (deux fois), 7 ou 8.

Le fruit à compter est déterminé par le dé blanc : pastèque, fraise, orange, poire ou n'importe quel fruit (deux fois).

On retrouve le plaisir des parties de Mamma mia ! : il s'avère vite que l'estimation est plus importante qu'un compte précis. Lorsque les cartes se succèdent rapidement, un comptage précis est même totalement impossible, d'autant plus que les « minions » peuvent changer l'objectif de la manche en cours. Il faut donc parfois prendre des risques. mais pas trop souvent quand même pour ne pas récupérer tous les fruits de la table !

Ce puissant générateur d'ambiance se sert idéalement au dessert.

Variantes maison

1) Plus vite, patron !

Quelques joueurs mémorisent, ou essayent de mémoriser, tous les fruits qui rentrent dans le saladier. Ceci leur demande une grande concentration et, souvent, un peu de temps. De ce fait, ils tardent parfois à jouer leur carte quand vient leur tour.

Variante proposée

Lorsqu'un joueur tarde à jouer sa carte, ses adversaires peuvent lever le bras en signe de protestation. Si la majorité des joueurs lève le bras, le joueur trop lent est interdit de revendication pour le reste de la manche. Il continue à poser des cartes à son tour mais ne peut plus revendiquer le saladier durant la manche actuelle.

2) Ne dis pas n'importe quoi !

Un joueur qui a déjà gagné trois cartes a souvent intérêt à prendre des risques pour tenter de gagner sa quatrième carte, et donc la partie. Il arrive donc qu'il revendique avec légèreté puisque son seul risque est de gagner les quelques cartes au centre de la table.

variante proposée

Un joueur qui revendique à tort récupère les cartes du saladier, comme prévue par la règle. Mais en plus, il doit remettre s'il en possède une des cartes qu'il a auparavant gagnées sous sa pile.

3) Gare aux minions !

Lorsqu'un minion apparaît, il faut relancer l'un des deux dés. La règle prévoit qu'un joueur qui frappe le saladier avant que ce dé n'ait été relancé perd immédiatement la manche et ramasse les cartes du saladier. Mais rien n'est prévu si le joueur suivant pose sa carte alors qu'il devait attendre qu'on lance le dé approprié.

Variante proposée

Un joueur qui recouvre une carte minion, avant que le dé n'ait été relancé, perd aussitôt la manche et ramasse les cartes du saladier.

Bibliographie

  • Plato n° 85 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 85 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
29 novembre 2015