Titre

Garçon !

Auteur Alain Ollier  
Éditeur Blackrock Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2007
Joueurs 3 à 10
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques cartes, variante
Mécanismes mémoire, stop ou encore
Emplacements cabinet de curiosités, étagères du rayon G, jeu commençant par G, rayon G
Fest. de Bourg-d’Oisans Chapeau d’or 2007
Résumé
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Qui n'a jamais été impressionné par la mémoire des garçons de café ? Ils sont capables de rapporter quinze boissons différentes sans se tromper (enfin, les meilleurs d'entre eux, s'entend).

Avec Garçon, Alain Ollier vous propose de devenir garçon à votre tour. Vous voilà donc obligé de retenir des commandes compliquées, pour gagner des pourboires mérités.

Garçon joue à la fois sur la mémoire et sur la prise de risque. Vous pouvez prendre une commande à chaque tour ou alors servir ces commandes. Évidemment, plus vous en prendrez, plus vous risquerez de vous tromper. Et ne comptez pas sur les autres pour vous aider, bien au contraire.

Comment reconnaît-on les joueurs de Garçon ? Facile ! Si vous voyez une table où des gens rigolent, pendant que d'autres se bouchent les oreilles ou ferment les yeux en semblant réciter une prière, il y a de grandes chances que vous soyez face à une secte de joueurs de Garçon.

Vous êtes prévenus : c'est gravement contagieux !

      
      La première et la seconde édition.

2008 : plus grand, plus fort

Notre Garçon a grandi ! Les cartes sont beaucoup plus grandes et surtout, elles sont agrémentées de portraits des quarante-deux clients. Ceux-ci n'entrent pas en compte dans le jeu, mais rien ne vous empêche de jouer une variante où ils prendraient de l'importance, par exemple en doublant le pourboire si on se souvient de qui prend quelle consommation.

Quelques cartes ont un revenu aléatoire, et la règle de l'horloge est plus simple. Bref, que de bonnes améliorations

Un prototype assez pétillant

Comme on peut le voir, l'édition finale ne reprend pas exactement le prototype. Deux raisons à cela : l'auteur a dû avoir peur de se faire crêper le chignon par les ligues bien-pensantes ; par ailleurs, il ne pouvait pas écrire dans le jeu des noms de marques déposées.

Chapeau, mon garçon !

Garçon a remporté le Chapeau d'Or du Festival de Bourg d'Oisans en 2007.

De 2007 à 2019…

En 2007, le neveu d'Alain Ollier prenait la route pour présenter le jeu de son oncle aux boutiques spécialisées. Puis il se mit à présenter d'autres jeux au sein de leur jeune société familiale Blackrock Games.

La société grandit, grandit… sans jamais perdre son âme, jusqu'à devenir l'un des plus importants distributeurs de jeux de société en France et dans de nombreux autres pays. Douze ans plus tard, en 2019, Blackrock Games rejoignait Gigamic, Funnyfox et Studio H dans ce qui allait devenir Hachette Boardgames, la branche jeux de société de Hachette.

En visite à l'Escale à jeux, Isabelle Jeuge-Maynart (Hachette Boardgames) tient en main le prototype du jeu par lequel tout a commencé !

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009
2 mars 2008