Titre

Gaudí

alias Le Jeu des dalles d’Antoni Gaudí
Auteurs Oriol Comas i Coma  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur

Jep Ferret  
Éditeur Casa  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2002
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques dominos, dominos hexagonaux
Mécanismes gain par score, objectif secret
Thème arts plastiques
Emplacements étagères du rayon G, jeu commençant par G, rayon G
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

L'Espagne n'est pas particulièrement réputée pour la vivacité de sa production en matière de jeux de société modernes.
C'est pourtant de Barcelone que nous vient un des plus beaux jeux de cette année 2002 : Le Jeu des dalles d’Antoni Gaudí.

 

Casa est un cabinet d'architectes qui a souhaité participer à la célébration du 150e anniversaire du célèbre architecte Antoni Gaudi en éditant le jeu des dalles. Les dalles hexagonales du jeu ont été conçues en 1904 pour la Casa Batlló, située sur le Passeig de Gràcia de Barcelone. Il existe un seul modèle de dalle qui représente 3 tiers d'animaux marins : une étoile de mer, un escargot de mer et une méduse. Les dalles se combinent pour restituer les dessins complets des animaux.

Les auteurs ont combiné le dessin original des dalles avec 3 couleurs : orange, vert et bleu. Chaque dalle ainsi obtenue est présente à 3 exemplaires, sauf les dalles unicolores qui sont au nombre de 4. On obtient ainsi 84 dalles.

Le jeu consiste à poser 1, 2 ou 3 dalles, en respectant des contraintes, pour reconstituer des animaux et ainsi marquer des points. Chaque joueur a deux objectifs secrets : un animal et une couleur. Lorsqu'il reconstitue un animal qui est soit de son type, soit de sa couleur, le joueur pose un marqueur. À la fin de la partie, ce marqueur lui rapportera 1 point ou même 2 si l'animal est à la fois de son type et de sa couleur.

Le jeu est astucieux, car il ne faut pas poser à tout prix. Il est intéressant d'attendre pour poser d'un seul coup un animal recherché. Une curiosité du jeu est qu'on peut finir un animal d'un adversaire avant qu'il n'en ait le temps et ainsi l'empêcher de poser sa marque, ce qu'il ne peut faire que si c'est lui-même qui le termine.

Le jeu convient parfaitement à un public très large, familial ou chevronné, car il peut se pratiquer à plusieurs niveaux. Le hasard du tirage des tuiles est peu important. En fait, tout le monde se plaint de ne pas avoir les tuiles qui lui manquent. Mais où sont-elles passées ?

Il est à noter que le jeu est publié en 6 langues : Catalan, Espagnol, Français, Anglais, Allemand et Japonais. Ces règles sont même disponibles sur la toile.

La beauté du jeu, la subtilité des règles et l'agréable surprise que constitue cette rencontre réussie entre l'art et le jeu justifient tout à fait l'excellente note qu'obtient le Jeu des dalles d'Antoni Gaudi. Méfiez-vous toutefois : je raffole des jeux de connexion, de géométrie et d'objectif secret et je ne suis certainement pas impartial avec ce jeu qui m'a enchanté.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009