Titre

Genoa

alias Die Händler von Genua
Auteur Rüdiger Dorn  
Éditeurs Alea  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Alea - collection grande boîte  
Filosofia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2001
Joueurs 2 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h 45
Mécanismes commerce, troc, économie, gestion
Thème Italie
Emplacements étagères du rayon G, jeu commençant par G, rayon G
Deutscher Spiele Preis 3e Prix 2001
Spiel des Jahres Sélectionné 2001
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

2001 : Die Händler von Genua, édition allemande

J'ai enfin eu l'occasion de jouer à Die Händler von Genua. Ludo, le célèbre serviteur lyonnais, m'avait convié avec quelques sympathiques marchands pour en découdre autour du jeu de Rüdiger Dorn.

Le compte-rendu de Ludo est ici.

Bien sûr, les règles peuvent sembler longues. Elles ne sont toutefois pas compliquées, mais fourmillent de détails auxquels on peut se référer en cours de partie. Merci à Bruno Faidutti pour sa traduction fort lisible.

Chacun doit essayer de s'enrichir en réalisant des bénéfices lors de promenades d'un marchand à Gênes. Un joueur déplace un V.R.P. multicarte dans la rue et dans des bâtiments de la ville. Tous les joueurs peuvent réaliser une action, et une seule, pendant cette promenade, sous réserve de trouver un accord avec celui qui déplace le marchand.

    

Les possibilités sont très (trop ?) nombreuses : achat, échange et vente de marchandises, portage de courrier, prise de possession de bâtiments, achats et utilisation de pouvoir spéciaux, accumulation de cartes, petites et grosses commissions etc.

La plus grande confusion règne rapidement, et il est difficile de s'y retrouver. Le problème, c'est que si les choix sont importants en nombre, il est pratiquement impossible de maîtriser quoi que ce soit. Nous avons joué à 5, et il semble que ce nombre de joueurs soit trop important, car les possibilités de chacun sont très réduites. On a l'impression de se laisser porter par le hasard, en espérant que l'adversaire ira dans la boutique où l'on doit déposer un pli ou effectuer une livraison. Parfois, le sort est favorable. Mais il peut s'acharner sur vous pendant un très long moment.

La tactique que j'ai essayée s'est avéré payante, puisque j'ai gagné. Mais elle consistait à ne rien faire, en regardant les autres courir après une activité souvent vaine et coûteuse. Il vous faut donc choisir entre vous amuser ou gagner ! Ce qui est un peu dommage, avouons-le.

Le jeu n'est donc pas indispensable. La réalisation est très soignée, mais la complexité de mise en œuvre nécessite plusieurs parties pour maîtriser les mécanismes. Il lui manque la simplicité qui fait la qualité des grands jeux. Die Händler von Genua est donc réservé aux amateurs de jeux de commerce longs et complexes, ainsi qu'aux collectionneurs qui ne supportent pas qu'il manque le jeu no 6 dans leur collection de jeux Alea !

2008 : Genoa en édition française

On en parle bientôt…

Bibliographie

  • Plato n° 27 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 27 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009