Titre

Gobb’it

Auteurs Jean-Baptiste Fremaux  
Thomas Luzurier  
Paul-Adrien Tournier  
Éditeurs Oldchap  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Paille Éditions  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2012
Joueurs 3 à 8
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristiques adapté aux daltoniens, cartes
Mécanismes bouchons et totems, observation, rapidité, vivacité
Thèmes animaux, animaux sauvages, caméléons, insectes et arachnides, serpents, singes et lémuriens
Emplacements jeu commençant par G, rayon G, tiroirs du rayon G
Trophée Flip Parthenay Trophée Divertissement 2013
Site officiel
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Gobb’it renouvelle fort agréablement la famille des jeux de réaction rapide. Quatre types de bêtes vivent dans une île étrange : les mouchtiks, poursuivis par les caméléons, eux-mêmes chassés par les serpents. Les gorilles jouent les juges de paix, écrasant tout ce petit monde. Heureusement, chaque race a ses préférences : les animaux rouges ne se mangent qu'entre eux, par exemple.

Il va donc s'agir de chasser et de se protéger en même temps. Les joueurs retournent les cartes une à une et lorsqu'une situation conflictuelle apparaît, il faut réagir au plus vite : taper sur l'animal qu'on peut chasser ou sur son propre animal si son prédateur est apparu. Le gorille, en éliminant peu à peu tout le monde, permet au jeu d'avancer vers une conclusion irrémédiable.

Les parties sont rapides et enjouées. Une deuxième belle réussite pour Oldchap.

Cerise sur la gâteau, le jeu est remarquablement adapté aux daltoniens !

Voici les caméléons tels que les voient les joueurs ne souffrant d'aucune anomalie de vision des couleurs :

Voici les mêmes cartes vues par un joueur affecté de protanopie :

Les mêmes cartes vues par un joueur affecté de deutéranopie :

Et enfin par un joueur affecté de tritanopie :

On constate que, quelle que soit l'anomalie de vision des couleurs, les trois cartes sont très facilement discernables.

Bibliographie

  • Plato n° 51 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 51 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
9 septembre 2012