Titre

Gobi

Auteur Philippe Leurquin  
Éditeurs Callao  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Paille Éditions  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2005
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Mécanismes bluff, combinaisons, mémoire
Thèmes animaux, animaux de la ferme, chameaux, dromadaires, Chine, désert, Orient
Emplacements étagères du rayon G, jeu commençant par G, rayon G
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Gobi est le premier jeu édité d'un auteur pourtant prolifique, et dont le talent a été récompensé par deux mentions spéciales au Festival de Besançon (mais ses jeux méritaient bien plus que ces mentions spéciales).

Rien de bien compliqué dans Gobi, dont nous avions eu la chance d'essayer le prototype il y a un an, au Club Rêves de Jeux de Pierre-Bénite. Le jeu est né de la rencontre entre deux mécanismes souvent utilisés dans les jeux : la collection et le bluff.

Pour rassembler devant soi quatre chameaux transportant la même denrée, il faut gagner les chameaux d'une des trois piles constituées par tous les joueurs.

Chacun à son tour pose en effet une carte cachée sur une pile, en annonçant le type de denrée transportée. Mais on peut mentir sur la denrée. On peut même poser une carte spéciale qui n'est pas un chameau.

Bien sûr, cette carte pourrait être plus utile, mais comme un joueur peut s'emparer d'une pile en annonçant le nombre de chameaux qui s'y trouvent, il s'agit de ne pas trop faciliter la tâche aux autres. En mentant, on prend également le risque de se faire dénoncer, et de perdre une carte.

Le jeu avancé met en scène des personnages spéciaux. L'espion permet de regarder une pile, le brigand de voler un chameau, et le marchand d'en poser un devant soi. Quant au vent de sable, il fait perdre la mémoire en mélangeant les piles sur la table.

Gobi s'explique en deux minutes. Le jeu est hasardeux ou tactique selon la règne choisie.

Les dessins, très « École belge » donnent à Gobi un côté attachant, que j'aime personnellement beaucoup, et qui lui ont valu son deuxième . Ils sont dus au talent du dessinateur Pike.

Le dessin du dos de carte est particulièrement réussi, avec son chameau se cachant dans un mirage.

Le jeu est diffusé par la société Callao, une toute jeune maison d'édition créée par l'auteur.


 Une partie endiablée à Parthenay en 2005

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009