Titre

Halleluja

Auteur Guido Hoffmann  
Éditeur Piatnik  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2002
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 30 min
Mécanismes combinatoire, maîtrise
Thème anges et démons
Emplacement étagères du rayon H
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressource

Halleluja est typiquement un jeu gâché par le marketing. Alors que la boîte fait penser à un jeu pour enfants, le contenu est en fait un excellent et tordu jeu de réflexion.

  

Les joueurs possèdent chacun neuf pions empilés par trois au départ, avec la face ange visible. Une tuile numérotée 1, 2, 3, 4 sur ses 4 côtés est posée sur une case du damier, puis les joueurs posent à tour de rôle leurs piles de pions sans qu'elles puissent se toucher ni se trouver sur les axes de la tuile.

À chaque tour, le joueur déplace et tourne la tuile. Puis, en commençant par lui, les joueurs autour de la table déplacent leur pion s'il était en face d'un des chiffres de la tuile, et du nombre indiqué. Le but est de capturer les pions adverses pour marquer des points. Un ange qui capture un ange devient un démon, c'est logique. Un démon qui capture un ange reste un démon, c'est toujours logique. Un démon ne peut pas capturer un démon : ce n'est pas syndicalement correct. Un ange qui capture un démon touche le jackpot : son propriétaire marque un point ainsi que des bonus.

Ajoutez à cela que le système de marque favorise celui qui capture les pions de toutes les couleurs, et vous obtenez un excellent jeu qui ne sera malheureusement jamais un succès, à cause d'un design manifestement décalé d'avec son public.

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressource

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009