Titre

Kemozako

Auteur Jean-François Pirrone  
Éditeurs Clever Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Kemozako  
Lansay - Power Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1998
Joueurs 3 à 15
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h
Caractéristique vidéo en ligne
Mécanismes expression, mots et lettres, quiz, salade de jeux
Emplacements jeu commençant par K, réserve K
Site officiel
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Jean-François Pirrone décline avec Kemozako Le Jeu du dictionnaire, comme l'ont fait avant lui les éditeurs de Traîtres Mots, C’est du délire ou Bluffer, pour ne citer qu'eux.

Contrairement à ses prédécesseurs, Kemozako contient de très nombreuses cartes. Dans la première version du jeu, la quantité nuisait un peu à la qualité : plusieurs mots à deviner ne présentaient guère d'intérêt, et ne faisaient pas sourire.

Heureusement, l'auteur-éditeur a essayé de corriger ce défaut de jeunesse. Kemozako s'est peaufiné et affiné. Les cartes « Kel'Défi » et « Kultur'G » sont intéressantes. La majorité des mots proposés par les cartes « Kemozako » sont franchement inconnus, et laissent donc libre court à l'imagination et au bluff, pour notre plus grand divertissement.

Toutefois, il reste encore beaucoup trop de mots qui risquent d'être connus d'une des personnes autour de la table, à moins de n'avoir que des amis dont la culture se limite à une ou deux chaînes de télévision aux heures de grande écoute.

En piochant des cartes tout à fait au hasard, j'ai trouvé entre 15 et 30% de mots que je connaissais, ce qui enlève beaucoup de plaisir au jeu. Par exemple, en tirant à l'instant 4 cartes au hasard, j'y découvre, parmi les 17 mots, 5 dont je connais la signification, et qui ne me semblent pas très compliqués : émonder, insane, saumâtre, chow-chow et isba. Et pourtant, je vous assure que je regarde moi-même beaucoup la télévision, et pas toujours Arte ou Planète

Le jeu se décline en deux versions : famille et luxe. La version « famille » est suffisante pour jouer, mais si vous aimez la profusion de matériel (ardoises effaçables, sabot pour les cartes etc.), il vous faut la version « luxe ».

 C'était en 2005 et c'est sur l'Ina

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009