Titre

Keythedral

Auteur Richard Breese  
Éditeurs Edge - Ubik  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Millennium  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Pro Ludo  
Année 2004
Joueurs 2 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h 30
Mécanismes affectation de travailleurs, économie, gestion
Thèmes histoire, Moyen Âge, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon K, jeu commençant par K, rayon K
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

J'ai été déçu par Keythedral pour deux raisons.
La première a été de découvrir qu'un autre avait réalisé avant moi un jeu sur le thème d'une construction de cathédrale, alors que j'avais moi-même un projet de ce type.
La seconde a été de découvrir qu'il avait fait un réel bon jeu.

   

Ma première partie de Keythedral m'avait un peu laissé sur ma faim, car il fait partie de ces jeux où une première partie de découverte s'avère nécessaire pour comprendre l'essentiel des mécanismes.

Vous tirez vos ressources de champs, sur lesquels donnent vos maisons. Mais, au contraire des Colons de Catane, le procédé ne laisse aucune place au hasard. L'âme du jeu réside dans cette répartition des ressources, tout à fait originale et réussie.

Vous pourrez ensuite utiliser vos ressources pour participer à la construction de la cathédrale, et pour recevoir une récompense à la hauteur de vos contributions. Mais vous pouvez aussi décider d'accroître vos maisons ou de poser des barrières pour gêner les adversaires.

Il existe même des cartes d'événement, appelées cartes « Loi », qui donnent un avantage plus ou moins important à celui qui les tire. C'est là la seule part de hasard du jeu : certaines cartes sont très puissantes, tandis que d'autres n'offrent que peu d'intérêt. On regrette parfois d'avoir payé un produit pour ce qu'on vient de tirer. Cependant, ces cartes « Loi » permettent aux joueurs les plus en retard de revenir dans le jeu. On ne peut prendre une carte « Loi » qu'en terminant sa phase d'achat. Et comme les riches sont toujours très occupés à faire des emplettes, ce sont souvent les plus impécunieux qui prennent ces cartes de « Loi ».

Richard Breese, l'auteur, n'a pas créé beaucoup de jeux. Mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'y a pas de déchet !

À noter que le jeu est en français, règles et cartes… si vous l'achetez en France.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009