Titre

Labyrinthe - The Duel

Auteur Marco Teubner  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Ravensburger  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2009
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Mécanismes gain par chemin, labyrinthe, rapidité, vivacité, taquin
Emplacements étagères du rayon L, jeu commençant par L, rayon L
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac

Labyrinth - The Duel se joue à deux, comme l'indique son nom. Si l'apparence rappelle évidemment celle de Labyrinthe, il ne s'agit plus ici d'un jeu de déduction mais de rapidité et de taquin.

Deux sorciers rivalisent pour trouver le plus vite possible un chemin vers un trésor. Chacun dispose de son propre taquin sur lequel il va s'efforcer de créer le plus vite possible 15 chemins successifs. Avant de commencer la partie, il faut prendre garde de disposer ses 15 pièces de manière variée pour se donner un maximum de chance d'atteindre tous les bords du jeu.

On dispose ensuite chacun son sorcier sur une case tirée au hasard puis 15 courses vont se succéder. Au début de chaque course, on tire une carte qui est l'objectif. Les deux joueurs essayent alors de créer le plus vite possible un chemin. Celui qui y arrive le premier gagne la carte. On retourne ensuite la suivante, etc.

Comparaison entre Défi ! et Labyrinth, The Duel

Si Labyrinth - The Duel reprend l'apparence de Labyrinthe, son véritable ancêtre est le jeu Défi ! d'Alex Randolph chez Capiépa. On retrouve en effet le même principe du chemin à créer entre deux points.

  
Les 24 pièces de Défi ! et les 15 pièces de Labyrinth, The Duel.

Les 24 pièces de Défi ! sont constituées de 4 jeux de 6 pièces d'orientation fixe. Chaque pièce a deux issues.

Les 15 pièces de Labyrinth, The Duel sont constituées de 3 jeux de 5 pièces que le joueur oriente comme il le souhaite au début du jeu. Son intérêt est toutefois de varier les orientations pour se laisser le plus de chance d'aller partout.

Les deux jeux présentent bien sûr de l'intérêt. Le plus ancien est certainement le plus difficile mais il est introuvable. La taille limitée de son successeur donne parfois des solutions très rapides. Il est cependant indéniablement plus beau et le plaisir de jeu en est augmenté d'autant.

L'idéal aurait été d'avoir la taille de l'un et la beauté de l'autre. mais l'idéal n'existe pas, hélas.

 

François Haffner
23 août 2009