Titre

Ladies & Gentlemen

Auteur Loïc Lamy  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Libellud  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2013
Joueurs 4 à 10
Public ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique par équipe
Mécanismes ambiance, combinaisons, commerce, troc, rapidité, vivacité
Thème humour, dérision
Emplacements étagères du rayon L, jeu commençant par L, rayon L
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Ladies & Gentlemen est un jeu hors du commun. Il se pratique par équipes de deux joueurs. L'un d'eux incarne une lady, qui veut apparaître la plus belle au bal, l'autre son gentleman, qui va s'efforcer de gagner en bourse l'argent nécessaire aux emplettes de madame.

Ceux qui s'offusquent du « sexisme » du thème, sans en percevoir l'humour, doivent être bien tristes à fréquenter. Il faut au contraire, pour profiter du jeu, se mettre à fond dans l'ambiance. Pour cela, je vous invite à rapidement intégrer l'extension Potins.

Les ladies et les gentlemen jouent séparément. On n'entraîne pas plus son mari dans les boutiques qu'on ne va à la bourse avec une femme ! La partie jouée par les dames est certainement plus difficile. Il s'agit de choisir un magasin, puis d'y faire des emplettes. Attention de ne pas laisser de trop beaux accessoires aux adversaires ! Pendant ce temps, les gentlemen participent à un jeu de rapidité, dans l'esprit de Bugs & Co ou de Tohuwabohu, dans le but de gagner des sous. Ils récupèrent des jetons, qu'ils pourront revendre au cours actuel ou qui, combinés, permettront d'acheter des cartes.

La deuxième phase consiste, pour les dames, à sélectionner leurs désirs d'achats, et pour les messieurs à négocier les jetons accumulés.

Lors de la troisième phase, les ladies transmettent leurs listes de courses à ces messieurs, qui choisiront librement de les régler ou non. Les ladies auraient intérêt à ne transmettre que les achats qu'elles souhaitent réellement. Si elles envoient trop de cartes, elles prennent le risque que leurs maris choisissent un accessoire inadéquat.

C'est là que l'installation du jeu trahit un peu la règle. En principe, les ladies ne peuvent pas connaître la richesse de leur mari. Toutefois, il est difficile de ne pas entendre ce qui se passe en face et, par exemple, d'entendre que son mari vient de gagner mille livres en bourse. Je préconiserais volontiers de jouer sur deux tables éloignées, l'une avec les ladies, l'autre avec les gentlemen. Les couples ne pourraient se rencontrer que le soir venu, pour transmettre les listes de courses. Cela éviterait aussi que les maris voient ce que leur lady a déjà acheté, et ainsi choisissent en connaissance de cause quel achat ils privilégient. Accepter que le mari s'occupe de choisir les accessoires de mode revient, à mon avis, à fausser l'esprit du jeu.

La confusion qui règne à la table peut déplaire à certains joueurs. Pour ma part, je trouve l'idée plaisante, même si le jeu nécessite quelques aménagements pour se donner à plein.

N'hésitez pas à jouer en nombre impair avec les deux variantes Courtisane et Potins : Ladies & Gentlemen en sera encore plus agréable à pratiquer.

Bibliographie

  • Plato n° 62 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 62 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
21 juillet 2013