Titre

Mamba

Auteur Christophe Berg  
Éditeur Toodoo Éditions  
Année 2002
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques jeu de pions, pièces réversibles, tablier carré et pions, tablier 9 x 9 cases et pions, tablier 11 x 11 cases et pions
Mécanismes combinatoire, maîtrise
Thèmes animaux, animaux sauvages, insectes et arachnides
Emplacements jeu commençant par M, réserve M
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Mamba rappellera de bons souvenirs à tous ceux qui aiment le jeu de la vie

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
, qui faisait fureur dans les journaux mathématiques il y a une vingtaine d'années. On y voyait progresser des populations de pions, qui naissaient et mouraient selon des règles précises.

Mamba est l'aboutissement épuré, et donc bien supérieur, d'Ambarès, qui avait été présenté à Besançon en 2001.

Mamba peut être pratiqué à deux, trois ou quatre et, dans ce dernier cas, seul ou par équipe. Il n'existe qu'un seul type de pièce et de déplacement : une ou deux cases orthogonalement, sans passer ni arriver sur une pièce amie ou adverse.

Le tour d'un joueur comporte deux phases. Lors de la première, il peut faire naître une pièce à côté de n'importe quelle pièce isolée. Lors de la seconde phase, il peut déplacer l'une de ses pièces.
Les prises s'effectuent par supériorité numérique dans un alignement. Mais l'expansion n'est pas éternelle : une trop forte concentration peut provoquer la disparition de pièces. Une pièce entièrement privée de libertés est retirée du jeu. Si un alignement de cinq pièces ou plus est constaté, il faut éliminer l'une de ses extrémités.

Mamba est remarquable par la simplicité et la pureté de ses règles. Il est très stratégique, surtout à deux, et ne laisse aucune place à l'improvisation. Les nombreux choix offerts au joueur donnent toute sa profondeur au jeu, qui intéressera les amateurs de combinatoire.

Il était un peu dommage que la présentation ne soit pas à la hauteur du projet. Les pièces, en particulier, étaient un peu légères et peu épaisses. La boîte était originale, mais prenait une place folle comparée à son contenu. Toutes ces considérations n'ont cependant pas empêché le jeu d'être certainement promis à un grand avenir. En 2003, sort la seconde édition de Mamba.

Le jeu n'a perdu aucune de ses fonctionnalités, et n'a fait que gagner en qualité.
Les pions sont devenus de jolies petites coccinelles, et le tablier possède maintenant deux faces. Une face de 9 × 9 cases permet de jouer à deux, en entraînement. L'autre, de 11 × 11 est utilisée pour le jeu à trois ou autre, ainsi que pour les compétitions.

Mamba a conquis un public exigeant, dans un domaine où les concurrents ne manquent pas. Souhaitons à Christophe Berg le succès qu'il mérite.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009