Titre

Montgolfière

Auteur Dominique Ehrhard  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Eurogames  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 1992
Joueurs 3 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Mécanisme course
Thèmes montgolfières, ballons, transports
Emplacements étagères du rayon M, jeu commençant par M, rayon M
Festival de Cannes As d’or Cadet 1993
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Montgolfière est réservé aux amateurs de négociations et d'intrigues.

Comme dans d'autres jeux du même type, chacun possède un paquet de cartes qui arriveront dans sa main à un moment ou à un autre. Encore faut-il faire bon usage de ces cartes. L'intérêt, et la difficulté, vient de la possibilité de jeu simultané : si plusieurs joueurs sont au même niveau et décident de jouer la même carte, la valeur de celle-ci est augmentée selon le nombre de joueurs.

Pas d'accord

Visiblement, Paul Lequesne n'est pas d'accord avec ma vision du jeu, et réclame sur le forum Parlons jeux, le 11 décembre 2007, que les 3 cœurs lui soient attribués :

« En jouant avant-hier avec mes douze enfants à Montgolfière (j'en possède deux boîtes, l'une pour les gosses, l'autre pour moi), je me suis fait réflexion que ce jeu charmant et subtil, au matériel magnifique, avec son tablier au style si délicieusement « années 70 », et le dessin de ses cartes si parfaitement inscrit dans la tradition du jeu, que Montgolfière, dis-je, était peut-être finalement l'un des meilleurs jeux de Dominique Ehrhard.
Les eussiez-vous vus, ces minots, debout autour de la table, déchaînant la tempête, se jetant des sacs de sable à la figure, s'arrosant de gaz soporifique ou enclenchant leur super-moteur dans la plus grande fièvre et dans les plus grands rires, bientôt rejoints par leurs parents, venus les chercher à la garderie, et à la vue de la partie entamée préférant s'asseoir au côté de leur enfant pour leur prêter main forte, et à leur tour trépigner d'impatience, inquiets de voir leur ballon s'échapper et gagner enfin la lune, eussiez-vous vu ce spectacle enchanteur autant qu'éloquent, vous n'en douteriez pas plus que moi.
Or repassant le soir par l'Escale à jeux, qu'observé-je ? Que Montgolfière « est réservé aux amateurs de négociations et d'intrigues » !
Comme à moi, les bras vous en tombent, n'est-ce pas ? Et le soupçon, insidieux, se glisse dans vos esprits : François Haffner a-t-il bien joué à Montgolfière ? N'aurait-il pas confondu, dans ses notes, avec quelque autre jeu de son innombrable collection ?
Car pour ma part, je puis témoigner que jamais mes joueurs n'ont esquissé en cours de partie le moindre début d'intention de négocier avec qui que ce soit, et que leurs seuls intrigues se sont limitées à quelques coups de pieds, somme toute amicaux, balancés par-dessous la table.
Non, pour moi comme pour vous, Montgolfière est bien plutôt un jeu de course et de psychologie, une sorte d'Ave Caesar aérien, dont les chars seraient autant de Pégase volant vers Héra, mâtiné de Stupide Vautour.
Montgolfière n'est pas pour moi un jeu excellent, il est l'excellence même du jeu : simple, rapide, fin, joyeux, allant puiser sa fantaisie dans des siècles de tradition ludique et littéraire.
Il vole en tout cas bien au-dessus de quantité de jeux médiocres et mercantiles (que je ne citerai pas, pour ne pas fâcher Pierre Bertin, auquel j'adresse au passage un double salut plein de respect et de chaleureuse amitié) ou franchement exécrables comme Imperator (qui lui mériterait un triple « - »).
Je réclame donc ici solennellement une révision de la note de Montgolfière sur l'Escale à jeux, me déclarant prêt à en faire avec notre Général bien aimé autant de parties que celui-ci voudra, en le lieu et l'heure qui lui conviendra (j'amènerai mes témoins), et invite tous ceux qui, dans un souci de justice et d'équité, tiennent à soutenir énergiquement cette requête, à participer au présent sondage. »

Paul Lequesne
Directeur du Clujape, membre honoraire de l'Institut de Pataludologie de Chassignolles le Haut.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009