Titre

Morfals

Auteurs Tom Kruszewski  
Steve Weiss  
Éditeur Hasbro  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2001
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Caractéristiques dés, jeu de pions, tablier carré et pions, tablier 7 x 7 cases et pions
Emplacements jeu commençant par M, réserve M
Règle du jeu
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek

Il ne faut pas le cacher : dans Morfals, le hasard tient une part importante. Mais un bon esprit tactique est indispensable, non pas pour gagner (ça ce sont les dieux qui en décident), mais pour ne pas perdre bêtement.

Le principe est assez simple, voire simpliste. Le tablier comporte sept lignes de sept cases.
Ces sept lignes sont repérées par des nombres de 3 à 9. La ligne n°6, au milieu, est une rivière. Chacun dispose de douze pions, et de trois dés numérotés 1 1 2 2 3 3.

À son tour un joueur jette ses trois dés. S'il fait 111, 222 ou 333, il a le droit de rejouer. S'il fait 123, il passe son tour. On fait la somme des trois dés. Il faut maintenant placer un pion sur une des cases de la ligne dont le numéro est ce total. Si on réussit à entourer un ou plusieurs pions adverses, dans n'importe quelle direction, on les retire et ils sont rendus à leur propriétaire. Pour les captures, une colonne est considérée comme cylindrique : un pion en première case de la colonne 5, par exemple, peut être entouré par un pion posé en deuxième et un autre en dernière case de cette même colonne n°5. Cette règle ne s'applique que pour une capture en colonne : jamais en diagonale, ni en ligne.

Le premier qui s'est débarrassé de tous ses pions gagne la partie.

Comme dit ma fille : « C'est un bon jeu de hasard, où il n'y a pas besoin de trop réfléchir ». Si vous ne supportez pas le hasard, fermez rapidement votre navigateur, Morfals n'est pas pour vous. Au fait, votre compagnon ou compagne, vous l'avez trouvé(e) par hasard, ou vous avez fait une étude de marché pour le ou la sélectionner ? Je sais, vous allez me dire que c'est justement depuis ce moment que vous détestez le hasard. Mais bon, c'est comme ça, moi j'aime bien un peu de hasard parfois, mais pas forcément tout le temps.

N.B. : Les passionnés auront reconnu le jeu Magestones, sorti en 1990 chez TSR, et distribué par Hexagonal. Il a toujours beaucoup de succès auprès de publics variés.

     

Magestones se jouait sur un tablier légèrement plus grand, puisque chaque ligne comportait neuf lignes au lieu de sept. Surtout, on pouvait y jouer de deux à six joueurs.

Il est dommage que la nouvelle édition de Morfals limite à deux le nombre de joueurs. On peut toutefois se procurer des pions d'autres couleurs (ou les fabriquer en mie de pain, pâte à sel, marbre, corne de licorne ou tout autre matériau que vous trouverez), et transformer un petit jeu de la collection Tête à tête en jeu de société pour deux à six personnes. Selon le nombre de joueurs en lice, on donnera un nombre de pions tel que le total distribué soit de vingt-quatre ou vingt-cinq pions. À six joueurs, toutefois, il est conseillé de laisser à chacun cinq ou six pions, sinon la partie pourrait se terminer trop rapidement, sans qu'il n'y ait eu de captures ou presque.

En fait Morfals, que vous avez acheté pour deux personnes âgés de douze ans et plus, s'avère être un jeu pour deux à six joueurs, âgés de neuf ans et plus.

Note : chacun aura bien sûr remarqué l'énorme faute d'orthographe sur la boîte. On ne dit pas Morfals, mais Morfaux !

 

François Haffner
avant 2009