Titre

Ogallala

Auteur Rudi Hoffmann  
Éditeurs Amigo Spiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2002
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Mécanismes attaque défense, combinaisons
Thèmes bateaux, Far West, histoire, transports
Emplacements jeu commençant par O, rayon O, tiroirs du rayon O
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

    

Ogallala est un jeu de collection au design enfantin, mais qui ne s'adresse pas exclusivement aux enfants. L'auteur, Rudi Hoffmann, est surtout connu pour son jeu Café international.

Le but du jeu est de marquer le plus de points possible, en créant des canoës de longueurs variables, avec à leur bord des indiens, mais aussi des prises aussi variées que possible : une squaw, un chaudron, un bison et son chasseur, un canon, un tepee, des sacs de pépites etc.

Chaque joueur à son tour tire des cartes, et les dispose devant lui en trois rangées de 14 cartes au maximum. Son tour s'arrête dès qu'il rencontre l'une des 4 cartes spéciales suivantes :
 

le lanceur de lasso permet de capturer une carte adverse, et de la prendre à bord d'un de ses canoës l'archer permet de retirer une carte adverse, qui va rejoindre les terres de chasse éternelles Hache folle fait perdre un de ses propres canoës, puis rejoint les chasses éternelles le totem protège le canoë où il se trouve, sauf contre Hache folle qui ne comprend rien à rien !

La partie s'arrête dès qu'un joueur a complété 3, 4 ou 5 canoës, et qu'il déclare que la partie est terminée. Au 5e canoë complet, il est obligé de déclarer la partie terminée.

On compte alors les points des seuls canoës complets : 1 ou 2 points par carte selon la longueur du canoë, plus les points rapportés par les indiens et les prises. Certaines prises constituent des familles, qui rapportent plus lorsqu'elles sont complètes. Deux cartes valent 40 points, et trois cartes valent 90 points. Ce sont donc des cartes très recherchées par le lanceur de lasso, mais aussi par l'archer.

Quelques riches canoës :

Le cheval et son cow-boy :

Le bison et son chasseur :

Les sacs de pépites et leur chercheur d'or :

Les troncs d'arbre et leur bûcheron :

L'ours et son trappeur :

Le canon et son soldat :

Ce qui ne gâche rien, Ogallala est vendu avec une règle française d'origine. Un bon jeu familial, qui changera agréablement du traditionnel 1000 Bornes.

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009