Titre

Praetor - Pour la gloire de Rome !

Auteur Andrei Novac  
Éditeurs Play & Win  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Éditions Sans-Détour  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2014
Joueurs 2 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h 15
Mécanismes affectation de travailleurs, économie, gestion
Thèmes Antiquité, Italie, Rome antique, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon P, jeu commençant par P, rayon P
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Gus and Co


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Dans la Rome antique, le préteur (en latin prætor « chef », de præire « marcher devant ») est un magistrat.

Vous voici, avec vos partenaires, des ingénieurs envoyés en Bretagne (la grande, pas la petite) pour édifier le mur d'Hadrien et construire une ville. Celui qui réussira le mieux sera désigné préteur.

Des jeux où l'on doit gagner des cubes qui permettent de gagner des cartes qui permettent de gagner des points, ce n'est pas ce qui manque sur les étals de nos épiciers ludiques. Les jeux où l'on envoie des travailleurs à divers endroits pour récolter, construire, transformer… ce n'est pas non plus très rare. Pourtant, Praetor - Pour la gloire de Rome ! se distingue du lot par deux caractéristiques : la relative simplicité de ses règles et un très intéressant mécanisme de retraite des travailleurs.

Les ouvriers qui vous aident à construire la ville et le mur acquièrent, en travaillant, une expérience. Pour visualiser facilement cette expérience, ces ouvriers sont représentés par des dés, qu'on ne lance pas mais que l'on tourne à chaque fois que leur expérience s'accroît. Plus un ouvrier est expérimenté, plus il est efficace au travail. Par exemple, un ouvrier qui produit des blocs à la carrière de marbre, en crée autant que son niveau d'expérience. Mais quand il atteint un niveau « 6 », il fait valoir ses droits à la retraite ! Il revient alors s'asseoir sur votre tableau personnel et passe le reste de la partie à boire des coupes d'hydromel. Et vous devez continuer à lui verser une solde parce que vous êtes un chef évolué et soucieux du bien être de votre population.

Toute la difficulté du jeu va donc être de gérer la carrière de vos ouvriers, du recrutement à la retraite, en passant par une nécessaire phase de formation initiale. Le départ à la retraite n'est pas une calamité pour l'employeur car il lui rapporte des points de prestige, et d'autant plus que ce départ est précoce.

Pour gagner des points, vous devez construire la ville et le mur. Chaque élément ajouté à la ville rapporte des points en rapport avec la difficulté de construction. Si vous consacrez vos efforts au mur, vous serez d'autant plus récompensé que vous aurez construit de tronçons. Chaque tronçon déjà édifié vous rapportera trois points de bonus pour tout tronçon ultérieur. Il ne faut donc pas laisser un joueur construire le mur seul si vous ne voulez pas le voir gagner haut la main.

La plupart des éléments urbains accueillent une activité : mine, carrière, atelier de transformation, etc. Utiliser les éléments que vous avez édifiés est gratuit mais vous pouvez aussi utiliser les éléments de vos adversaires en leur payant des droits.

Praetor - Pour la gloire de Rome ! est un jeu intelligent, plutôt simple, destiné aux joueurs un peu chevronnés mais cependant facilement abordable. À découvrir sans tarder !

Bibliographie

  • Plato n° 70 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 70 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
25 mai 2014