Titre

Les P’tites Locos

Auteur Bob Lindner  
Éditeurs Amigo Spiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Gigamic  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2010
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Mécanisme course
Thèmes transports, voies ferrées
Emplacements étagères du rayon P, jeu commençant par P, rayon P
Spiel der Spiele Meilleur jeu familial 2011
Site officiel
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Mon petit LudiGaume


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

J'aime les beaux jeux, avec du carton bien épais et des pièces qui ont de l'allure. Et pour le coup, je suis gâté avec Les P’tites Locos !

Le titre s'adresse à un public familial : parents et enfants trouveront du plaisir à envoyer les locos des uns et des autres dans le fossé, après avoir pris connaissance de règles claires et particulièrement bien illustrées.

Le tour de jeu consiste à jeter les dés, déplacer la plaque de la couleur indiquée, puis avancer une de ses locos du total des deux dés.

Le déplacement de la plaque ne laisse aucun choix. La couleur du dé indique quelle plaque il faut déplacer, exclusivement en la glissant, vers le seul emplacement libre. Quelle que soit la plaque désignée par le dé, il n'existe qu'une seule destination, et qu'une seule façon de la déplacer vers cette destination.

Important ! Il est très clairement précisé dans les règles allemande et anglaise qu'on ne doit pas soulever la plaque déplacée. Malheureusement, ce passage a été oublié dans la traduction française, ce qui a pu tromper des joueurs, et même des commentateurs. Pourtant, l'épaisseur des rebords de la zone de manœuvre ne laisse aucun doute : on doit glisser, sans la soulever, la plaque qui bouge.

Vient ensuite le moment de déplacer sa loco. L'amusement vient du fait que les locos se tamponnent gaiement : une loco qui ne peut pas utiliser tous ses dés en percute une autre qui bloque le passage. Parfois, des réactions en chaîne peuvent se produire. Évidemment, on n'avance pas une loco adverse pour l'aider. Quelque part, c'est toujours un peu dans l'espoir qu'elle percute un butoir ou qu'elle quitte les rails. Terminer son chemin sur une plaque ou amener une loco adverse sur une plaque n'est pas anodin. Si on ne sait pas quand cette plaque va partir, on sait en revanche comment elle sera placée dans sa future destination. Il s'agit donc de bien choisir où on stationne sur une plaque.

Les P’tites Locos est un excellent jeu de hasard raisonné, agrémenté de beaucoup de coups tordus, et donc de rigolades.

Belle réussite !

Bibliographie

  • Plato n° 40 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 40 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
3 avril 2011