Titre

Racing

Auteur Cesare Mainardi  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Main Cards  
Psykéludique  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Racing Formule Fun  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2010
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Mécanismes bluff, économie, gestion, enchères
Thèmes automobiles, transports
Emplacements jeu commençant par R, rayon R, tiroirs du rayon R
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le thème et le format de Racing font immanquablement penser au 1000 Bornes. Il ne s'agit pourtant pas ici d'accumuler des kilomètres mais des points de victoire, en faisant participer ses voitures à des grands prix. Chacun va donc s'efforcer de constituer la meilleure écurie, en arbitrant entre performance et gestion.

Racing est bourré de bonnes idées. Il faut par exemple choisir entre des pilotes ringards, mais qui payent pour courir (il faut de l'argent pour mener à bien son entreprise) ou des champions qui gagnent facilement des courses, mais sont avides de primes sonnantes et trébuchantes. L'acquisition des différents éléments de la voiture se fait par enchères, mais ce sont les participants qui décident ou non de mettre leurs cartes en vente. Par ailleurs, un joueur qui achète un élément doit immédiatement le placer devant lui, quitte à défausser une meilleure pièce. Il est donc risqué d'enchérir pour un élément dans le seul but d'empêcher un adversaire de l'acquérir, ce qui permet aux joueurs en retard d'améliorer à peu de frais leurs écuries.

On peut légitimement être agacé par la part importante de chance : il n'est pas rare qu'un joueur peine pendant plusieurs tours avant de pouvoir commencer réellement son écurie (qui n'a jamais pesté contre le manque de feu vert au 1000 Bornes ?). Les cartes spéciales sont souvent très puissantes, et déplaisent évidemment à ceux qui en subissent les effets. Mais c'est le lot de tous les jeux de ce type.

Au final, on passe ensemble un moment vraiment agréable, avec du hasard, il est vrai, mais aussi beaucoup de décisions à prendre.

Racing est un bon jeu familial, très interactif, avec un excellent rapport qualité/prix.

Bibliographie

  • Plato n° 35 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 35 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
22 mai 2011