Titre

Rattus

Auteurs Åse Berg  
Henrik Berg  
Éditeurs Iello  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

White Goblin Games  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2010
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 45 min
Caractéristique inadapté aux daltoniens
Mécanismes enfoirés et autres goujats, partage territorial
Thèmes histoire, Moyen Âge
Emplacements étagères du rayon R, jeu commençant par R, rayon R
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumé
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Le Trou à rat


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Rattus a toutes les qualités pour devenir un grand classique des soirées entre amis : il est attrayant, simple à expliquer et les parties sont courtes. Chacun comprend rapidement ce qu'il faut faire, de sorte que les joueurs expérimentés n'ont aucun avantage sur les moins aguerris. Et il est rare qu'à la fin d'une partie, on ne souhaite pas faire la revanche.

La mécanique de base est simple. Le tour d'un joueur se résume à trois actions : prendre facultativement possession d'une carte de pouvoir, placer de nouveaux pions sur le tablier, déplacer et appliquer l'épidémie. En plus de ces trois actions, il est également possible d'utiliser, au moment idéal, le pouvoir de chacune des cartes de pouvoir en sa possession. Le problème, c'est que plus on a de pouvoirs, plus on est vulnérable à la peste ! Chaque jeton de peste comporte en effet deux renseignements : le niveau de population qui déclenche l'apparition de la maladie, ainsi que les blasons des corporations touchées et/ou l'indication que celle-ci touche la population majoritaire ou toutes les populations présentes. Plus on possède de cartes, plus on a donc de chances d'être contaminé.

Les jetons sont au nombre de quarante-neuf. Connaître la répartition des blasons permet de constater l'équilibre parfait entre les différents rôles.

Jetons initiaux (tour violet)

1 × 1 X
2 × 2
X
X
X
X

X

X
4 × 3

X


X
X



X


X

X





X
X
X
X
5 × 4 X


X

X
X

X

X


X

X

X

X


X

X




X
X
X
X
X

On décompte ainsi quatre occurrences de chaque rôle, et un équilibre parfait entre les différentes valeurs de population.

Jetons suivants

4 × 1
X



X
X



X



X
X








X X
4 × 2
X



X
X


X




X

X


X




X
4 × 3 X


X




X

X


X



X



X
X
X
X
X
5 × 4 X

X

X
X


X
X
X
X

X

X
X
X

X
X
X


X


X
X



X
X

X
X

10 × 5 X X

X



X



X X



X
X
X



X X

X

X



X

X X



X

X



X X


X




X

X X
X
X







X
X

X X








X X
10 × 6 X X

X

X

X
X
X

X X

X

X
X
X

X

X X


X
X
X
X
X
X

X X


X
X
X


X
X
X X

X
X
X

X


X
X X
X
X







X

X







X

X X

Chaque rôle apparaît dix-sept fois, dont deux fois en double. Le seul (et très léger) déséquilibre serait entre les niveaux de population 5 et 6 : deux rôles apparaissent cinq fois, au lieu de quatre au niveau 5, tandis que quatre rôles apparaissent sept fois, au lieu de six au niveau 6.

Comme on le voit, aucun rôle n'est avantagé ou désavantagé. Le joueur muni d'un cerveau extra-terrestre peut toutefois s'amuser à compter les blasons déjà dévoilés, pour en déduire les rôles qui ont le moins de chance de sortir à nouveau. Je lui souhaite bonne chance !

On attend avec impatience l'extension. Elle devrait permettre de varier les rôles, en en choisissant six parmi dix-huit, ce qui rendra chaque partie réellement différente.

Un grand merci au magasin Les Contrées du jeu de Grenoble, qui a gentiment offert Rattus à la collection de l'Escale à jeux.

Bibliographie

  • Plato n° 34 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 34 »
  • Plato n° 37 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 37 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
24 octobre 2010