Titre

Riff Raff

Auteur Christoph Cantzler  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Zoch  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2012
Joueurs 2 à 4
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Mécanisme équilibre
Thèmes bateaux, pirates et corsaires, transports
Emplacement étagères du rayon R
Festival de Cannes Jeu de l’année enfants 2014
Trophée Flip Parthenay Trophée Enfants 2014
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Riff Raff est un jeu d'équilibre assez classique, où il s'agit de se débarrasser le premier des pièces qui nous ont été confiées en début de partie, un peu comme dans Hamsterrolle.

Ici, ce n'est pas sur une roue qu'il nous faut poser nos éléments, mais sur un bateau qui tangue dangereusement. Le navire, juché en haut d'une vague, est équilibré par une lourde coque qu'on ne voit plus une fois le montage terminé. Les joueurs vont se débarrasser de leurs pièces, non à tour de rôle, mais selon l'ordre descendant des cartes qu'ils vont jouer. Jouer une carte plus élevée, c'est l'assurance de jouer plus tôt mais aussi plus haut. Au contraire, une petite carte nous fera jouer plus tard mais aussi plus bas, donc plus facilement. Sauf qu'entre temps, le bateau sera peut-être un peu trop chargé !

Un aspect intéressant du jeu est la possibilité, pour celui qui vient de jouer, de rattraper au vol un objet qui viendrait à tomber, ce qui lui permettrait de le sortir définitivement du jeu. Rien n'interdit de placer son objet pour qu'il tombe, mais c'est très risqué !

Bibliographie

  • Plato n° 65 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 65 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
8 juin 2014