Titre

Le Seigneur des Anneaux

Auteur Reiner Knizia  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Kosmos  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Parker Brothers  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2001
Joueurs 2 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h
Mécanisme coopération
Thèmes fantastique, J. R. R. Tolkien, littérature
Emplacements étagères du rayon S, jeu commençant par S, rayon S
NetJeux 5e Prix version originale 2001
Spiel des Jahres Prix spécial « littérature » 2001
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Wikipédia fr
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Le jeu « Le Seigneur des Anneaux » marque deux événements. C'est la première fois que le public adulte se voit proposer un jeu de coopération. C'est également la première fois que le prix allemand des critiques, le « Spiel des Jahres », récompense l'un des maîtres incontestés du jeu de société : Reiner Knizia.

Que dire du jeu ? L'avis général est que le jeu est bon, mais qu'on s'en lasse rapidement faute de renouvellement de l'intérêt. Le prix de la boîte est relativement inadapté au concept même du jeu, dont la durée semble limitée. Je n'ai pour ma part pas réussi à faire une partie complète, n'étant pas particulièrement passionné par le thème. Je vous livre donc l'avis de mon amie Sylvie, qui a découvert le jeu lors de la nuit des jeux de la FONA à St Fons, et a enchaîné les parties sans se lasser :

« Très beau jeu, magnifique graphisme, reprend bien l'histoire du livre. Bon jeu de tactique collective, qui amène à une réflexion commune dans le groupe. Les règles du jeu sont assez simples, bien qu'elles manquent parfois de détails sur certains points (écussons, fin du dernier plan de jeu…).
Un seul regret : il faut beaucoup de chance dans le tirage des carrés pour parvenir à finir le jeu sans que Sauron ne vous ait rattrapé.

Sylvie ».

De nombreux passionnés jouent apparemment sans se lasser. Le que j'ai attribué au jeu correspond aux opinions de ces amis. Mais attention : si vous n'êtes pas passionné par le thème, vous pourriez trouver le jeu ennuyeux.

En conclusion : un jeu qui déclenche l'enthousiasme chez certains joueurs, mais qu'il vaut mieux essayer avant de l'acheter.

2002 : Extension Sauron

Un des joueurs va incarner le méchant !

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009