Titre

Scrabble Tour

Auteur non mentionné  
Éditeur Mattel  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2018
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 15 min
Mécanismes gain par score, mots et lettres
Emplacement archives S
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Myludo

Le terme de test est souvent utilisé à la place du terme d'essai. Je ne suis pas linguiste mais j'ai lu une définition qui me plaisait : la notion d'essai serait plus globale que celle de test. On teste, on mesure, on éprouve, et l'ensemble de ces épreuves constitue l'essai.

En matière de jeux de société, l'auteur puis l'éditeur soumettent un nouveau jeu à des essais qui commencent généralement par des tests basiques : y a-t-il des erreurs dans la règle ? Le matériel convient-il à l'usage qu'on lui destine ? Un enfant de 5 ans peut il jouer ? Un enfant de 6 ans, de 7 ans, de 8 ans ? Quelle est la durée d'une partie ?

Puis viennent les essais qui permettent la mise au point du jeu. La durée de jeu est-elle compatible avec le public visé ? S'ennuie-t-on lorsque l'on joue ?

J'ai tendance à résumer la différence entre test et essai en disant que c'est l'auteur puis l'éditeur qui sont chargés de tester le jeu pour voir s'il n'y a pas d'erreur. Puis le public visé pourra essayer le jeu pour voir s'il lui convient, s'il correspond à ce qu'il recherche en jouant avec ses amis autour d'une table. Très souvent des joueurs me disent qu'ils ont testé un jeu. Je leur réponds qu'ils l'ont plutôt essayé puisque la phase de test est, selon moi, préalable à l'édition et à la mise en rayon. Aurait-on l'idée de dire qu'on a testé un Steven Spielberg ou un Agatha Christie ? On regarde un film ou on lit un livre, qu'on apprécie ou non.

Malheureusement il arrive – rarement, heureusement – qu'on essaie un jeu et que l'on s'aperçoive que la phase de test a été probablement oubliée par l'éditeur. Tel est le cas de Scrabble Tour.

Disons le clairement : Scrabble Tour ne fonctionne tout simplement pas. Mécaniquement, il est impossible d'extraire les lettres que l'on utilise quand on compose un mot tellement elles sont serrées les unes contre les autres sur leur support. Linguistiquement, la proportion entre voyelles et consonne rend le jeu injouable : 19 voyelles seulement contre 25 consonnes, en considérant le Y comme une voyelle. Il aurait fallu, pour fluidifier le jeu, mettre plus de voyelles en supprimant les lettres rares comme Q, K, W, Y ou Z La règle propose de composer des mots avec les lettres mais elle est muette sur la taille minimum de ces mots. 3 ? 2 ? 1 ? Rappelons que toutes les lettres de l'alphabet sont également des mots. L'exemple fourni dans la règle pour expliquer la fin de partie montre W, Joker et Z. S'il est possible de faire des mots de 2 lettres, on peut composer WU. Et si les mots d'une lettre sont autorisées, on peut toujours jouer.

Nous avons essayé de jouer. Mais dès notre première partie le premier joueur a composé un mot qui a prélevé toutes les voyelles visibles, ne laissant plus que des consonnes. Si l'on suppose qu'il faut faire au moins des mots de deux lettres, vu qu'il ne restait plus que des consonnes, il semblait difficile de composer un nouveau mot à moins de tomber sur les improbables VS ou PST. La règle dit que lorsque plus personne ne peut composer un mot, la partie est terminée. Si les mots d'une lettre sont autorisés, la partie aurait pu continuer mais n'aurait présenté aucun intérêt. Et s'il faut que le mot fasse au moins trois lettres, on peut tomber sur des parties qui s'arrêtent dès le premier tour.

Je n'avais plus attribué de sens interdit depuis un long moment, réservant cette cotation aux jeux manifestement injouables, ce qui devenait rare. Mais Scrabble Tour à remis cette distinction en valeur avec brio.

À noter que même l'illustration de la boîte est fausse puisque les piles initiales ne dépassent pas cinq lettres alors qu'on en dénombre six sous le L et sous le S.

 

François Haffner
Paul Lequesne
27 août 2023