Titre

Strasbourg

Auteur Stefan Feld  
Éditeur Pegasus  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2011
Joueurs 3 à 5
Public ados, adultes
Durée 1 h
Caractéristique inadapté aux daltoniens
Mécanismes choix simultané, enchères, objectif secret
Thèmes histoire, Moyen Âge
Emplacements étagères du rayon S, jeu commençant par S, rayon S
Deutscher Spiele Preis 10e Prix 2011
Kennerspiel des Jahres Sélectionné 2011
Site officiel
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur LudiGaume


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Comme le fait dire Martin Vidberg

Cliquez pour en savoir
plus sur Wikipédia
à un de ses personnages, « … les jeux “à l'allemande”, c'est souvent comme les rues : on leur donne un nom pour ne pas les confondre. »

C'est ici le cas. Ne cherchez pas le moindre rapport entre Strasbourg et la capitale européenne. La seule touche un peu locale est le jeton des boulangers, représentés par un bretzel.

Strasbourg est une succession d'enchères simultanées cachées. Comme c'est souvent le cas avec ce type de mécanisme, le hasard induit est très important. Vous pouvez gagner une enchère avec trois sous, et en perdre une autre avec quinze lingots d'or, sans que personne ne puisse diagnostiquer en quoi ces paris étaient audacieux ou non. Tout cela fonctionne, certes, mais l'ambiance est absente hormis quelques étonnements heureux ou malheureux. On y jouera une fois, peut-être deux ou trois, mais rapidement Strasbourg sera supplanté par des jeux autrement plus chaleureux.

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
12 août 2012