Titre

Taluva

alias Taluva Deluxe
Auteur Marcel-André Casasola Merkle  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeurs Ferti  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

Hans im Glück  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2006
Joueurs 2 à 4
Public ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique surdimensionné ou géant
Mécanisme empilement
Thèmes Océan Pacifique, urbanisme, construction
Emplacements étagères du rayon T, jeu commençant par T, rayon T
Règle du jeu
Vidéorègle
Résumés
Ressources


Jouer sur Board Game Arena


Le jeu sur BDML


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu sur JeuxADeux


Le jeu au Club de La Rochelle


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac


Le jeu sur Vin d’jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

2006 : première édition chez Hans im Glück

Il est rare qu'un jeu concilie autant que Taluva la simplicité des règles et la richesse des possibilités. La part de hasard est très faible, mais pas inexistante. Quand la chance sourit à un joueur en lui offrant une tuile particulièrement bienvenue, elle peut lui permettre de reprendre le dessus dans une situation difficile. Mais le bon stratège gagnera huit fois sur dix. À deux joueurs, Taluva est assurément un jeu de tout premier niveau. Taluva peut se jouer à deux, trois ou quatre joueurs et quand on joue à trois ou quatre, il existe inévitablement un facteur diplomatique qui influe sur les parties. Mais qu'importe, le plaisir est toujours là.

Taluva n'a pas été immédiatement fourni avec une règle française alors qu'elle est pourtant très simple. Simple, mais subtile. une version française est sortie quelques mois plus tard avec une règle moins claire que les traductions apparues sur Internet.

Chaque joueur possède trois temples, deux tours et vingt cabanes qu'il doit s'efforcer de construire. Lorsque la dernière tuile sera posée, le vainqueur sera celui qui aura posé le plus de temples, puis le plus de tours, et enfin le plus de cabanes. Il existe également une façon de gagner immédiatement, en posant la totalité de deux types de bâtiments : temples et tours, tours et cabanes ou cabanes et temples. Cette façon de gagner est rare dans le jeu à quatre, assez courante dans le jeu à trois, et systématique dans le jeu à deux.

Le problème, c'est qu'à chaque tour, après avoir posé une tuile, il faut construire au moins un bâtiment. Si on s'y prend mal, il est possible de ne pas pouvoir construire, auquel cas on est immédiatement éliminé.

La règle est courte, et il faut remercier Nicolas Maréchal qui nous en propose une jolie traduction, d'une clarté exemplaire, sur son site Jeux de Nim.

Ce qui ne gâche rien, Taluva est très beau ! Ajoutez à cela qu'il peut très bien tenir dans une petite boîte ou un sac en tissu pour être emporté partout.

Chapeau Monsieur Marcel-André Casasola Merkle. Quel, talent !

Répartition des 96 terrains :

28  23  19  15  11 

Distribution des tuiles

1 6 4 2 2
5 1 2 2 1
4 2 1 2 1
2 2 1 1 1
1 1 1 1 1

2012 : seconde édition chez Ferti

… et deux légères modifications des règles.

1. Nombre de tuiles

Le nombre de tuiles disponibles au départ dépend du nombre de participants. On en prépare douze par joueur, au lieu de la totalité des quarante-huit tuiles.

Cette modification amène le jeu à deux ou à trois à se terminer beaucoup plus souvent par une victoire aux points, alors qu'auparavant, il se terminait le plus souvent par une victoire immédiate.

Rassurez-vous ! On est autorisé à jouer avec toutes les tuiles, comme avant !

2. Création d'un village

La règle de création d'un nouveau village change légèrement.

Le nouveau village doit toujours être posé sur une tuile au premier niveau, mais il ne doit pas être en contact avec un village déjà existant.

Dans la première règle, cette contrainte n'existait pas. Si, par exemple, un village touchait deux lagunes au premier niveau, le joueur avait trois possibilités pour poser des huttes sur ces lagunes. Il pouvait :

  1. agrandir son village sur les deux lagunes, ou
  2. créer un nouveau village sur la première lagune, ou
  3. créer un nouveau village sur la seconde lagune.

Dans les deux derniers cas, le nouveau village, à peine créé, fusionnait avec le village déjà posé. Cela gênait quelques personnes. La nouvelle règle, plus contraignante, peut entraîner l'élimination précoce d'un joueur qui se serait mis en pénurie de huttes.

Rassurez-vous ! Là aussi, on est autorisé à jouer sans la contrainte de voisinage, comme auparavant !

Un autre changement, purement esthétique, concerne l'impression des tuiles. Les dessins restent les mêmes, mais avec des teintes plus claires et plus vives qui égayent le matériel.

En définitive, avec la nouvelle règle, ce n'est plus un excellent jeu que l'on a en main mais quatre, selon que l'on intègre ou non les deux modifications proposées par Ferti.

Un jeu à placer sous tous les sapins.

Bibliographie

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
Paul Lequesne
avant 2009
7 mai 2017