Titre

Tindal

Auteur Patrick Maudieu  
Éditeur non édité  
Année 2004
Joueurs 2
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques non vu ailleurs, à fabriquer, jeu de pions, prototype, tablier carré et pions, tablier 8 x 8 cases et pions
Mécanisme gain par arrangement
Emplacements étagères du rayon T, jeu commençant par T, rayon T
Festival de Panazol Grenouille d'or 2004
Festival d’Ugine Sélectionné 2010
Règle du jeu
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Tindal a remporté le concours de Panazol 2004. Et c'est bien mérité !

Bien sûr, il s'agit d'un jeu abstrait, à l'apparence peut-être un peu rébarbative. Si vous avez besoin de trolls ou de lasers megacosmiques pour accrocher à un mécanisme de jeu, allez voir une autre fiche…

Tindal est constitué de soixante jetons : 1, 2, 3, 4 et 5 en trois couleurs, le tout répété quatre fois. On joue sur un tablier de 8 × 8 cases. Par ailleurs, on a besoin de huit « empreintes », qui sont des caches indiquant comment peuvent être joués les jetons.

Au départ, chacun tire cinq jetons qu'il place face visible devant lui. Au premier tour, il faudra poser soit deux, soit trois jetons, en utilisant une des empreintes. Au tour suivant, il faudra poser les jetons restants : soit trois, soit deux. Le but est de former des lignes orthogonales ou diagonales d'au moins quatre jetons représentant soit une suite (1234, 2345 ou 12345), soit une couleur identique, soit un chiffre identique. Évidemment, il faut empêcher l'adversaire de faire de même ! Lorsqu'une série apparaît, les jetons sont prélevés et deviennent les gains du joueur.

D'apparence anodine, Tindal se révèle rapidement très profond. Chaque partie est l'occasion de tester de nouvelles tactiques basées, par exemple, sur les espérances de sortie de jetons, tant chez l'adversaire que chez soi-même. Une légère part d'incertitude dans le tirage des jetons apporte un peu de sel et permet, à l'occasion, que ce ne soient pas toujours les mêmes qui gagnent !

Il paraît que le jeu abstrait ne se vend pas, d'où le peu d'engouement des éditeurs. Il serait dommage que Tindal ne puisse pas être publié à cause de cela. Peut-être qu'en y ajoutant quelques trolls ou quelques lasers megacosmiques…
En attendant, pourquoi ne pas vous en fabriquer un exemplaire personnel ?

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009