Titre

Trollland

Auteur Bruno Cathala  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Ludocortex éditions  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2010
Joueurs 2 à 5
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristique cartes
Mécanisme choix simultané
Thèmes fantastique, humour, dérision, politique
Emplacements jeu commençant par T, rayon T, tiroirs du rayon T
Site officiel
Règle du jeu
Vidéorègle
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Jedisjeux


Le jeu chez Ludo le gars


Le jeu sur Jeux de NIM


Le jeu sur Tric Trac
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Il est rare qu'une simple idée suffise à me donner envie de jouer. C'est pourtant le cas ici. Trollland possède un thème extraordinaire : on y célèbre le « Ministère de l'hideuseté nationale et de la chasse aux importuns ». La satire est d'autant plus géniale que le jeu sort exactement au moment où la France devient la honte des pays occidentaux, par sa politique électoralement calculatrice, et puante de stigmatisation des étrangers.

C'est donc avec un grand plaisir que j'ai reçu la petite boîte de Trollland. J'en ai dévoré les règles, et apprécié leur amusante mise en scène.

Malheureusement, le jeu par lui-même n'apporte pas grand-chose. La mécanique centrale est largement inspirée de celle de 6 qui prend : on choisit secrètement et simultanément des cartes, qu'on va ensuite placer sur la table en respectant l'ordre numérique.

Mais ce qui fait la richesse de 6 qui prend, c'est bien son extrême simplicité. Ici, au contraire, on est embrouillé par une tonne de règles qui n'apportent pas grand-chose. Certaines cartes ont des pouvoirs importants, d'autres peuvent nous faire gagner ou perdre un nombre considérable de points, selon qu'elles tombent au bon ou au mauvais moment. Du fait des multiples combinaisons possibles, et du caractère totalement imprévisible du choix des autres joueurs, on gagne ou on perd sans trop savoir pourquoi.

Au final, on a vraiment envie d'aller rechercher sa petite boîte de 6 qui prend pour en refaire une partie. C'est dommage, car le thème de Trollland est vraiment amusant. Heureusement, Bruno Cathala a beaucoup de très bons jeux à son actif. Ses adorateurs ne manqueront pas d'encenser celui-ci. Pour ma part, j'aime beaucoup Bruno, j'adore le thème de Trollland, mais je n'ai pas envie d'y rejouer. Et pourtant, j'aurais bien aimé !

Bibliographie

  • Plato n° 34 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 34 »
  • Plato n° 37 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Plato n° 37 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
17 octobre 2010