Titre

La Vache qui tache !

Auteurs Stéphane Bayle  
Stéphanie Czinober  
François Haffner  
Line Morin  
Éditeurs Jeux FK  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur

La Mèche rebelle  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2004
Joueurs 3 à 13
Public enfants, ados, adultes
Durée 30 min
Caractéristiques cartes, traditionnel ou issu de…
Mécanismes ambiance, mémoire
Thèmes animaux, animaux de la ferme, Inde, Asie du Sud-Est, Orient, vaches
Emplacements étagères du rayon V, jeu commençant par V, rayon V
Trophée Flip Parthenay Sélectionné « ambiance » 2004
Ressources


Le jeu sur Tric Trac


Un site sur la mythologie indienne


Un site sur le roi Bimbisara
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

On peut être éditeur de jeux et en même temps agir en tant qu'entreprise citoyenne. La maison d'éditions de La Mèche rebelle en est bien consciente qui a décidé d'éditer, et donc un peu de sauvegarder, un jeu dont l'origine remonte à la plus haute antiquité indienne.

Car si beaucoup connaissent le jeu de La Vache qui tache pour l'avoir pratiqué en colonies de vacances, la plupart ignorent ses origines.

L'historique livré avec la règle du jeu nous éclaire :
« Ce n'est que récemment que les origines de la vache qui tache ont été certifiées par les plus grands ethnologues. C'est en 2001, au cours de l'expédition conduite par les professeurs Holstein et Simmental, qu'on a retrouvé dans le tombeau du Roi Bimbisara des textes datant du 5e siècle avant notre ère. Ils décrivent assez précisément le culte de la Déesse-vache Prisni, que ses plus fidèles adorateurs avaient coutume d'appeler également Kitash. »

La boîte permet à chacun de revivre le culte ancestral en en donnant les règles précises et authentifiées. On peut pratiquer le culte chez soi, mais aussi avec des amis, des collègues de bureau, lors d'une réunion Tupperware, en voyage interstellaire, ou tout simplement sur son yacht. La seule obligation est de réunir entre trois et treize fidèles. Les textes sont très clairs à ce sujet. On ne peut pas jouer à quatorze ! Certains Kitashologues estiment qu'on peut jouer à quinze ou seize, mais ils sont traités de schismatiques par d'autres experts.

Le jeu - car au final, on peut oublier qu'il s'agit d'un culte et considérer La Vache qui tache comme un jeu - est livré avec tout le matériel nécessaire pour jouer de trois à treize. Un adepte d'une secte opposée au culte de vache Kitash a tenté de nuire à cette œuvre. Il s'est introduit de nuit chez l'imprimeur, et a remplacé la mention « de 3 à 13 joueurs » qui figurait au dos de la boîte par « de 2 à 6 joueurs ». Mais vous ne serez pas dupes. Le jeu se pratique bel et bien jusqu'à treize joueurs.

Vous trouverez dans la boîte la règle de base, avec un précis des danses sacrées qui accompagnent les psalmodies. Vous trouverez également une variante, dite « des novices », permettant aux plus jeunes adeptes de s'initier au culte indien. Vous trouverez enfin la variante Kash-ta-Kart, réservée aux plus experts d'entre vous.

Alors, pour une fois, cessez un peu de jouer comme des nigauds, et profitez de l'occasion qui vous est offerte pour à peine plus de 10 euros d'élever votre âme en pratiquant le culte de la déesse-vache Kitash, grâce à cette petite boîte jolie et pas chère !

Bibliographie

  • Vox Ludi n°04 Afficher le sommaire
    des jeux abordés
    dans « Vox Ludi n°04 »
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressources

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009