Titre

Spider-Man

Auteur Christophe Boelinger  
Éditeur Tilsit  
Année 2002
Joueurs 2 à 6
Public enfants, ados, adultes
Durée 1 h 30
Thèmes BD ou dessin animé, Spiderman, super-héros
Emplacements étagères du rayon S, jeu commençant par S, rayon S
Ressource


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek
· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressource

Comme je l'ai déjà fait pour d'autres jeux qui visent un public spécialisé, j'ai honteusement sous-traité la critique de Spiderman à ma fidèle équipe de critiques ados, plus portés que moi sur l'univers de l'homme-araignée.

« Ce jeu, dans la lignée des adaptations Tilsit de série TV ou BD, est destiné aux fans, et seulement aux fans, car ses mécanismes sont surtout faits pour recréer une ambiance et, sur ce point, c'est plutôt réussi. Les joueurs ont le choix entre Spiderman, la police et 8 super-vilains (les ennemis de Spidey les plus classiques). Ils marquent des points de victoire en accomplissant des forfaits (missions pour les méchants) ou en les empêchant (pour les gentils), le premier joueur ayant atteint le score choisi en début de partie gagne. Les personnages sont définis par 3 caractéristiques (mouvement, combat et carte bonus) et 4 pouvoirs. Ils consistent en un certain nombre de dés destinés à être lancés pour effectuer toutes les actions du jeu, déplacement, attaque, utilisation des super-pouvoirs.

Points positifs :

  • La reconstitution de l'ambiance de la BD, notamment par les alliances de circonstance qui peuvent s'établir : les super-vilains s'alliant parfois entre eux pour se trahir plus tard. La police, alliée privilégiée de Spiderman, cherchant à le capturer suite à un article de J.J. Jameson….
  • Matériel plutôt plaisant à utiliser.

Points négatifs :

  • À 2 ou 3 joueurs, le jeu manque d'intérêt.
  • Un joueur est obligé de prendre le rôle de la police.
  • Pas de choix tactique véritable, du fait de la simplicité volontaire des règles, et du côté totalement aléatoire de la plupart des actions.
  • Les 4 fiches des super-vilains comportent un personnage sur chaque face et il est donc obligatoire de les photocopier pour pouvoir utiliser toutes les combinaisons de personnages ».

Ne pas confondre…

· Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Ressource

Vous n’êtes pas connecté(e)

Déjà membre : Connectez-vous ou demandez un mot de passe
Pas encore membre : Créez un compte
 

François Haffner
avant 2009