Titre

Affenraffen

Auteur Michael Schacht  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’auteur
Éditeur Goldsieber Spiele  Cliquez pour accéder au
site officiel de l’éditeur
Année 2002
Joueurs 2 à 6
Public bambins, enfants, ados, adultes
Durée 15 min
Mécanismes ambiance, mémoire, rapidité, vivacité
Thèmes Afrique, animaux, animaux sauvages, flamants, grands félins, lions, oiseaux, pingouins, singes et lémuriens, zèbres
Emplacements étagères du rayon A, jeu commençant par A, rayon A
Règle du jeu
Ressources


Le jeu sur BoardGameGeek


Galerie photos sur BoardGameGeek


Le jeu sur Tric Trac

Disons le clairement : un jeu accessible aux enfants n'est pas nécessairement un jeu réservé aux enfants. Souvent, nous sommes inquiets en découvrant au dos d'une boîte la mention : « à partir de 6 ans » ou « de 6 à 99 ans ».

Affenraffen est effectivement un jeu familial, auquel les enfants pourront jouer seuls. Les adultes l'apprécieront également comme jeu d'apéritif, soit avec leurs enfants, soit entre copains.

On remarque d'emblée le matériel remarquable : les tuiles en carton très fort semblent indestructibles.

Affenraffen tient à la fois du jeu de rapidité, comme Jungle Speed ou Tohuwabohu, et du jeu de mémoire.

Les tuiles sont toutes retournées sur la table. Au signal, chacun s'efforce de retrouver le plus vite possible les paires d'animaux imposées par une carte d'objectif. On ne peut se servir que d'une seule main ! Quand on pense avoir trouvé deux cartes identiques, on les prend toutes les deux, toujours avec une seule main, sans avoir le droit de les regarder pour vérifier. Dès que deux joueurs ont terminé, on arrête. Chacun se verra récompensé à hauteur de ses réalisations, mais les couples d'animaux incorrects feront perdre des points. Une prime est offerte au premier et au deuxième joueurs, s'ils ont rassemblé des animaux corrects.

Parmi les tuiles dispersées, certaines sont des objectifs optionnels. Les joueurs peuvent décider de les prendre. Ils pourront leur apporter des gains supplémentaires, mais aussi des pertes s'ils ne sont pas atteints.

En conclusion, un bon jeu d'ambiance parfaitement réalisé.

 

François Haffner
avant 2009